fbpx
En cours de lecture
« La Voix humaine », court métrage de Pedro Almodóvar, sort en DVD

« La Voix humaine », court métrage de Pedro Almodóvar, sort en DVD

Alma-Lïa Masson-Lacroix

La Voix humaine, court métrage de 29 minutes réalisé par Pedro Almodóvar en 2020, sort (enfin) en DVD et VOD le 19 mars. On avait pu le voir en projection privée.

Une femme attend seule chez elle que l’homme qui l’a quittée vienne récupérer ses valises et son chien. Mais il ne vient pas. Alors elle l’appelle, et elle parle. S’en suit un monologue intense, mouvementé, émouvant, intrigant, qui résonne dans un décor de cinéma qui s’assume comme tel, débarrassé du non-essentiel qu’est la réalité. Réinvention libre de la pièce homonyme de Jean Cocteau, le dernier court métrage de Pedro Almodóvar se regarde avec fascination. Cette fascination qu’on peut avoir face à un incendie sauvage, ou encore celle qu’on ressent face à des couleurs si intenses qu’elles collent aux rétines.

Tilda et sa palette de couleurs

En robe rouge dans un hangar gris, jouant derrière des écrans de plastique transparents ; puis en costume bleu électrique avec son chien dans un magasin de bricolage jaune : Almodóvar s’amuse à faire de Tilda Swinton une apparition colorée, entre l’hallucination et la figure divine. Et l’actrice nous impressionne par son jeu, elle nous émeut par l’interprétation qu’elle propose des sujets qui traversent sa tirade – vieillir, être actrice, vieillir en tant qu’actrice, être aimée, ne plus être aimée, être seule, vouloir mourir…

Pedro Almodóvar et Tilda Swinton, équipés d’un masque et d’un écran de protection, célèbrent les premières prises de vue en juillet 2020

Pedro, partisan des flammes

Alors l’émotion ne découle plus de l’action ou de la situation, mais de la voix humaine. L’image n’est plus construite par des décors ou des paysages, mais par des contrastes esthétiques. Exercice de style ou mise en abîme filmique, avec ce film court, Almodóvar se débarrasse du superflu et ne laisse à l’écran que la quintessence de son cinéma – les couleurs et les mots. Entre puissance émotionnelle et recherche intellectuelle ou poétique, le film étonne et détonne.

On avait demandé à Jean Cocteau : « Si votre maison brûle, qu’emportez-vous ? », ce à quoi il répondit : « Le feu ». Avec ce film réalisé en plein confinement, en pleine crise sanitaire mondiale, économique et culturelle ; un film minimaliste et explosif d’étrangeté, un film sur la voix, sur la rupture, sur la peine, sur l’enfermement et la folie ; avec ce film sur la fin, quelle qu’elle soit, Almodóvar devient lui aussi, à l’image de Cocteau, le partisan du feu.

LA VOIX HUMAINE
Réalisé par Pedro Almodóvar
Avec Tilda Swinton
Disponible en DVD ou sur FilmoTV le 19 mars 

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet