fbpx
En cours de lecture
Lous and the Yakuza fait flamber la Villa Borsani dans « Je ne sais pas » 

Lous and the Yakuza fait flamber la Villa Borsani dans « Je ne sais pas » 

Marin Woisard

La révélation belge Lous & The Yakuza s’offre une vie de rêve avec le rappeur italien Sfera Ebbasta pour Je ne sais pas.

Lous and the Yakuza avait traversé numériquement l’Atlantique avec son live diffusé au SNL, cette fois ce sont les Alpes qu’elle enjambe pour rejoindre le rappeur superstar Sfera Ebbasta. Tant bien même que les avions soient cloués au sol et que les pays se replient sur eux-mêmes, aucune frontière ne peut résister au talent de l’artiste belgo-congolaise, en pleine explosion après la sortie de son premier album Gore en octobre 2020.

La collaboration entre Marie-Pierra Kakoma (de son vrai nom) et Gionata Boschetti (aussi de son vrai nom) n’avait échappé à personne lors de sa sortie le 26 février dernier. Le single Je ne sais pas a rapidement trouvé clip à son pied grâce à la talentueuse réalisatrice Wendy Morgan – déjà à l’origine des visuels de Dilemme et Amigo. La vidéo élégante et glamour a été tournée à Milan dans la Villa Borsani, une imposante demeure érigée par l’architecte italien Osvaldo Borsani. Le couple formé par Lous & Sfera idéalise une vision nouvelle génération de la dolce vita, dans une relation passionnelle qui va les mener à leur perte.

Elena Mottola, la styliste de Lous & The Yakuza, a co-fondé à 20 ans sa marque Afterhomework et a bossé entre autres avec Nicki Minaj et SZA

Lous au pays de Cocagne

Interprétant ses titres en français, le succès de Lous and the Yakuza est pourtant mondial. Plus particulièrement en Italie, où son premier single Dilemme a été rapidement certifié Platine, avant que la chanteuse ne participe au festival de chanson italienne du Sanremo Festival, transmis à la télévision devant plus de 15 millions de téléspectateurs. La bonne étoile ausonienne devrait continuer à briller. Son single Je ne sais pas rassemblait près de 4M de streams avant la sortie du clip, et l’histoire ne dit pas où l’ascension s’arrêtera.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet