fbpx
En cours de lecture
Tout le programme du festival Télérama : Dune, Annette, Illusions perdues…

Tout le programme du festival Télérama : Dune, Annette, Illusions perdues…

Comme chaque début d’année, le festival Télérama permet aux meilleurs films de l’année écoulée d’être à nouveau projetés en salles. L’occasion, si tu as loupé ou adoré un des films de la sélection, de les (re)voir sur grand écran du 19 au 25 janvier 2022. Voici le programme.

ANNETTE

Réalisé par Leos Carax

L’un des films marquants du festival de Cannes 2021, Annette, la comédie musicale de Leos Carax rythmée par la musique des Sparks, revient sur grand écran grâce à Télérama. C’est l’occasion de voir une mise en scène fourmillante d’idées, qui permet à une histoire d’amour de quitter la réalité et d’entrer dans le fantastique. C’est aussi le prétexte parfait pour profiter de la qualité sonore que le métrage offre, puisque là aussi, la bande son est riche en trouvailles et se laisse grandement apprécier. Le film interroge la représentation et le factice, avec des personnages de chanteuse d’opéra, de stand-upper, de chef d’orchestre. Tout cela, dans un univers troublant entre rêve et réalité.

Réalisé par Leos Carax
Avec Adam Driver, Marion Cotillard, Simon Hellberg
Trouve ta séance

DRIVE MY CAR

Réalisé par Ryusuke Hamaguchi

Il est aussi question ici de théâtre et de deuil, mais le ton employé est radicalement différent. Drive My Car traite avec lenteur, délicatesse et pudeur du passé d’un homme qui rumine ses souvenirs, et peine à aller de l’avant. La mise en scène de Ryusuke Hamaguchi est très posée, le jeu sur les langues (japonais, coréen, mandarin, des signes), ou encore la cassette audio comme ultime vestige d’une femme disparue, nous font peu à peu pénétrer dans un monde où le langage fait se confondre les vivants et les morts. C’est également l’occasion d’entrer progressivement dans l’intimité des personnages et de finir par les connaître comme nos propres amis. Les trois heures peuvent faire peur, mais c’est justement en le voyant en salle, sans possibilité de mettre sur pause, qu’elles prennent tout leur sens.

Réalisé par Doraibu mai kâ
Avec Hidetoshi Nishijima, Toko Miura, Masaki Okada
Trouve ta séance

JULIE (EN 12 CHAPITRES)

Réalisé par Joachim Trier

Indubitablement l’un des meilleurs film de l’année, Julie (en 12 chapitres) est une prouesse d’écriture nouvelle. Comme Les Olympiades (Jacques Audiard, 2021) le scénario épouse le point de vue d’une femme contemporaine, acceptant ses désirs, ses doutes et sans jamais chercher à la juger. Cette dernière est par ailleurs interprétée avec brio par Renate Reinsve, qui mérite amplement son prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes 2021. Évidemment, tout le casting est remarquable et transporte le spectateur aisément. Enfin, notons l’excellent travail du directeur de la photographie Kasper Tuxen Andersen, qui crée une atmosphère onirique et enveloppe Oslo dans une lumière douce et insaisissable.

Réalisé par Joachim Trier
Avec Renate Reinsve, Anders Danielsen Lie, Herbert Nordrum
Trouve ta séance

DUNE

Réalisé par Denis Villeneuve

On le sait, la suite est déjà en préparation, Dune ayant séduit des millions de fans à travers le monde. Alors pour le plaisir de le revoir, ou pour découvrir le blockbuster dans des conditions optimales, fonce en salle. Dune est une immense machine où tout est « bigger than life » : vaisseaux, cités, planètes, ver géant… Un projet très ambitieux mais dirigé d’une main de maître par Denis Villeneuve, à qui l’on doit Incendies (2010), Prisoners (2013), Premier Contact (2016) ou encore Blade Runner 2049 (2017). Les grandes thématiques du cinéaste sont présentes : trahison, barrière de la langue, conquête, jeux de pouvoir. Alors, en cette année électorale, viens t’inspirer de la politique du vaste empire galactique de l’Imperium.

Réalisé par Denis Villeneuve
Avec Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac
Trouve ta séance

FIRST COW

Réalisé par Kelly Reichardt

La réalisatrice Kelly Reichardt est de retour après les réussis Old Joy (2014) et Certaines Femmes (2017), à la nature et à l’origine de bien des choses. Le film plonge avec authenticité au début du XIXème siècle, et s’adapte aux évènements plus lents de cette époque. Il faut du temps pour faire les choses et rien n’est instantané. Les deux héros tentent de monter un commerce de beignets, mais les riches propriétaires environnants sont loin de vouloir partager leurs richesses. Cet anti-western est une chronique tranquille de la vie de l’époque, avec ses dangers et son quotidien, loin des duels au soleil. Cette fresque modeste, à hauteur d’Homme, celle de deux héros sans grande envergure, nous immerge dans une vie simple et désabusée.

Réalisé par Kelly Reichardt
Avec John Magaro, Orion Lee, Toby Jones
Trouve ta séance

LA LOI DE TÉHÉRAN

Réalisé par Saeed Roustayi

La Loi de Téhéran, film iranien, traite d’un sujet brûlant sur son territoire : la dépendance au crack de six millions de citoyens. La police et la justice sont impuissantes face à ce phénomène. Avec ce contexte en toile de fond, le réalisateur Saeed Roustayi nous plonge dans l’enfer des rues et des commissariats de la métropole. Brillante, la mise en scène colle parfaitement au scénario : la descente marquante de police dans ce qui s’apparente à un bidonville, filmée comme un film de zombies, ou encore les séquences oppressantes dans les cellules du commissariat. La Loi de Téhéran contient beaucoup d’éléments et traite de sujets très différents, mais réussit à captiver le spectateur grâce à de multiples rebondissements très bien intégrés au récit.

Réalisé par Saeed Roustayi
Avec Payman Maadi, Navid Mohammadzadeh, Houman Kiai
Trouve ta séance

COMPARTIMENT N°6

Réalisé par Juho Kuosmanen

Après le confinement, on voulait de grands espaces. Paradoxalement, Compartiment n°6 est peut-être une très bonne réponse aux contraintes de la pandémie. En effet, l’histoire se déroule presque intégralement à bord d’un train, où l’on suit une jeune femme dans son espace couchette à destination d’un site archéologique à l’autre bout de la Russie. C’est de la rencontre avec son voisin de compartiment que naît véritablement le récit, à partir d’une cohabitation qui semble impossible. La parole est finalement le meilleur moyen de transport pour aller de l’un à l’autre, et réparer les âmes par la communication. Une proposition de cinéma douce amer, poétique mais froide. Un voyage au-dessus des idées fatales, plus loin que la nuit et le jour.

Réalisé par Juho Kuosmanen
Avec Seidi Haarla, Yuriy Borisov, Dinara Drukarova
Trouve ta séance

LE DIABLE N’EXISTE PAS

Réalisé par Mohammad Rasoulof

Le Diable n’existe pas, film divisé en quatre segments indépendants, traite du tabou autour de la peine de mort en Iran. Ces quatre histoires permettent de faire un tour assez complet de la question et de confronter le spectateur à différents points de vue. Les récits sont très bien construits et chacun use d’un genre un peu différent, entre le thriller, le drame social… Mohammad Rasoulof filme en alternance grands paysages désertiques de l’Iran, et petites cellules oppressantes, vie active de la ville, et calme de la campagne. Mais le diable et la mort sont bien présents partout, en filigrane. Le film dénonce les failles du système et son absurdité, et donne envie de se révolter.

Réalisé par Mohammad Rasoulof
Avec Ehsan Mirhosseini, Shaghayegh Shourian, Kaveh Ahangar
Trouve ta séance

LE SOMMET DES DIEUX

Réalisé par Patrick Imbert

On en avait déjà parlé : Le Sommet des dieux est un petit bijou d’animation française. Loin de nous l’envie d’être chauvins, il faut bien admettre que l’animé s’approche de l’inégalable Satoshi Kon, et l’histoire digne de ses meilleurs scenarii. Ce long métrage de Patrick Imbert mérite particulièrement d’être vu sur grand écran : tu sentiras l’air frais de la montagne même sans 4DX. Car oui, son réalisateur sait mettre en scène ses personnages et composer ses plans, de sorte à oublier qu’il ne sont que des êtres de papier. Impossible de ne pas entrer en empathie avec les protagonistes, impossible de ne pas souffrir avec eux, là-haut, sur le sommet des dieux.e.

Réalisé par Patrick Imbert
Avec Lazare Herson-Macarel, Eric Herson-Macarel, Damien Boisseau
Trouve ta séance

MADRES PARALELAS

Réalisé par Pedro Almodóvar

Almodóvar explore la maternité, mais surtout le passé et la généalogie. Avec Madres Paralelas, le cinéaste espagnol continue l’exploration de thèmes qui lui sont chers, toujours dans une esthétique pop, aux couleurs franches et saturées, réussissant même l’exploit de rendre une chambre d’hôpital chaleureuse. La musique, qui revient comme un refrain, ponctue le film et accompagne le prétexte d’enquêtes autour duquel est construit le film. Riche en personnages (féminins), le long métrage est une galerie de portraits en quête de passé et de futur. Moins puissant que certains de ses projets, ce dernier a tout de même ce goût de fantômes chers au cinéaste.

Réalisé par Pedro Almodóvar
Avec Penélope Cruz, Milena Smit, Israel Elejalde
Trouve ta séance

ALINE

Réalisé par Valérie Lemercier

Probablement la comédie de l’année, Aline est un film aux mille exploits. Tout d’abord celui de raconter la vie de Céline Dion, avec une telle distance sans ne jamais être moqueur. Ensuite, la capacité du scénario, mais surtout de Valérie Lemercier actrice, à faire évoluer le personnage au fil des années sur près de cinquante ans. Le long métrage est une fresque monumentale, sans être un jukebox, dont l’on ressort avec plein de chansons en tête. Les performances techniques, numériques et scéniques sont présentes, faisant un film d’une grande qualité, ce qui devient rare pour les comédies françaises. D’ailleurs, celle-ci a un léger accent québécois, ce qui est loin d’être désagréable.

Réalisé par Valérie Lemercier
Avec Valérie Lemercier, Sylvain Marcel, Danielle Fichaud
Trouve ta séance

ILLUSIONS PERDUES

Réalisé par Xavier Giannoli

Il faut admettre que Xavier Giannoli a fait un remarquable travail d’adaptation avec Illusions Perdues. La reconstitution de l’époque est particulièrement cinématographique, avec un montage rythmé qui permet de te garder captivé. On peut regretter l’approche du son très maladroite par endroits, mais le long reste tout de même en mémoire, ou du moins quelques images éparses. Balibar, les fêtes, la boue, Jean-François Stévenin, les grands salons, et Salomé Dewaels s’impriment sur ta rétine. Voir ce film est certainement une très belle façon de commencer à entrer dans l’œuvre de Balzac, et comprendre qu’au-delà de ses descriptions, l’auteur était aussi un grand narrateur, fin observateur d’une société en mutation.

Réalisé par Xavier Giannoli
Avec Benjamin Voisin, Cécile de France, Vincent Lacoste
Trouve ta séance

LA FRACTURE

Réalisé par Catherine Corsini

Après l’incroyable Un Amour Impossible (2018), Catherine Corsini présente un film plus léger dans la forme, mais toujours aussi critique sur le fond, d’une société qui étouffe, et d’élites qui ne veulent pas le voir. À première vue, le scénario de La Fracture pourrait sembler convenu, mais le talent des scénaristes réside dans leur capacité à aller au-delà de la situation. Contrairement à la grosse comédie américaine Don’t look up (2021), pas de parodie ici, de personnages improbables ou de conjectures quant au futur. Les gilets jaunes, le service des urgences en bout de course, l’hôpital qui se meurt et les patients infernaux ne sont même pas une caricature. Tu vas adorer détester le personnage de Valeria Bruni Tedeschi.

Réalisé par Catherine Corsini
Avec Valeria Bruni Tedeschi, Marina Foïs, Pio Marmaï
Trouve ta séance

NOMADLAND

Réalisé par Chloé Zhao

C’était la révélation du début d’année 2021, consacré par l’Oscar du meilleur film. Nomadland est dirigé par Chloé Zhao, la réalisatrice du nouveau Marvel Les Éternels (2021). Mais c’est avant tout un livre, celui de Jessica Bruder, partie à la rencontre des américains contraints à vivre de façon nomade pour aller chercher du travail où il y en a en fonction des saisons. Un peu comme Ouistreham (Emmanuel Carrère, 2022) en France, il est question de toutes ces minorités qui travaillent dur et gagnent peu. Toujours filmé avec pudeur, sans moquerie, la marge est mise en lumière, magnifiée et esthétisée. Le long métrage rend ces destins tristes, doux-amers, et n’est jamais cru ou brutal.

Réalisé par Chloé Zhao
Avec Frances McDormand, David Strathairn, Gay DeForest
Trouve ta séance

INDES GALANTES

Réalisé par Philippe Béziat

Enfin un documentaire ! Le film de Chloé Zhao était véritablement tourné avec les américains nomades mais restait une fiction. Ici, les Indes Galantes suit la création de l’opéra-ballet de Rameau à l’opéra Bastille. Suite au court métrage de Clément Cogitore, l’opéra lui a commandé une mise en scène reprenant son concept principal qui mêle des danseurs de krump, break, popping et voguing à ceux ayant une pratique classique. Le documentaire de Philippe Béziat permet de découvrir des destins singuliers, et surtout l’entrée de danses essentiellement urbaines dans le temple sacré d’une institution classique. On rit, s’émerveille, et sent assister à la création de quelque chose de neuf, surtout d’utile. En espérant que cela fasse changer également les mentalités les plus conservatrices.

Réalisé par Philippe Béziat
Trouve ta séance

LES OLYMPIADES

Réalisé par Jacques Audiard

Le dernier de cette liste, pas des moindres, est un regard nouveau sur la jeunesse de notre époque. Écrit par Jacques Audiard, Céline Sciamma et Léa Mysius, Les Olympiades détonne avec beaucoup de ce qui a été fait. On pourrait peut-être le rattacher à Eric Rohmer, de façon contemporaine. Audiard, qui se baladait jusqu’alors entre les genres, est peut-être en train de créer quelque chose de nouveau. Avec ce même élan, on retrouve le film de Joachim Trier, Julie (en 12 chapitres). Pour son noir et blanc remarquable, pour l’histoire d’Amber surprenante, pour la mise en scène de la sexualité, pour se laisser conter la chronique de jeunes qui aimeraient s’émanciper, le dernier Audiard est un must-see.

Réalisé par Jacques Audiard
Avec Lucie Zhang, Makita Samba, Noémie Merlant, Jehnny Beth
Trouve ta séance

© 2022 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet