fbpx
En cours de lecture
Es-tu prêt à faire un bout de route avec « Goodbye » de Silly Boy Blue ?

Es-tu prêt à faire un bout de route avec « Goodbye » de Silly Boy Blue ?

Marin Woisard

Deux ans après l’EP But You Will, l’ex-chanteuse du groupe Pégase, Silly Boy Blue, continue de préparer la sortie de son premier album avec l’électrisant Goodbye.

Silly Boy Blue porte le nom d’une chanson de David Bowie, mais c’est avec la pop mutine de Lana Del Rey que la filiation est encore plus frappante. Plus particulièrement sur le littoral rongé par les amours perdus du clip de Goodbye, embardée langoureuse au fil du macadam où sa poésie surannée s’écrit sans être cousue de fils blancs.

Ana Benabdelkarim – le nom de Silly Boy Blue à la ville – s’empare des codes du glamour californien avec le clip de Goodbye, réalisé par Jeanne Lula Chauveau. Après les larmes salvatrices de Hi It’s Me Again, la chanteuse exorcise de nouveau ses vieux démons, mais cette fois avec l’énergie tempêtueuse d’un instrumental électro marqué. Silly Boy Blue ne ferait-elle pas son Norman Fucking Rockwell, l’album de la libération de Lana Del Rey ?

Dans la longue lignée des chansons de rupture

Goodbye s’inscrit dans la longue tradition des chansons de rupture sur lesquelles on peut danser : Ma dernière chanson triste de Lonepsi, Paris-Seychelles de Julien Doré, ou encore Tout ou Rien de Marie-Flore. Par son écriture, Silly Boy Blue évoque la seconde rupture qui succède à la séparation physique : « C’est le jour où je me suis sentie prête à passer à autre chose, et où je me suis rendue compte que je n’attendais plus désespérément le retour de la personne » nous confie l’artiste « C’est ce fameux jour que tu espères tout au long d’une rupture, le jour où tu ne penseras plus à l’autre ».

Voir aussi

Le premier album de Silly Boy Blue est annoncé pour le courant de l’année 2021.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet