fbpx
En cours de lecture
Les prédictions musicales pour 2022 d’Arty Magazine

Les prédictions musicales pour 2022 d’Arty Magazine

Après avoir définitivement clos le chapitre 2021, la rédaction se penche sur ce qui nous attend en 2022. Spoiler : on sait déjà que l’on va passer une très, très bonne année.

TALLISKER

La prédiction musicale de Marin.

New-York, Paris, Téhéran. Une onde d’électricité parcoure les villes et traverse les océans. Tallisker, chanteuse et productrice d’origine rouennaise, est l’instigatrice d’un album à venir composé sur les trois continents : Contrepoints. Attendu depuis l’automne 2019, cette épopée à la rencontre des cultures, des minorités et bravant les interdits – il est interdit de jouer de la musique en public en Iran, sera sans conteste la grande révélation pop de ses 365 prochains jours. En 2020, son EP Azadi avait le mérite de nous faire patienter avec quatre titres. En 2022, plus question de faire les choses à moitié. L’année sera Talliskerisée ou ne sera pas.

MARIE-FLORE

La prédiction musicale d’Anoussa.

En 2019, Marie-Flore sortait Braquage, où il était question d’amour déçu, passionnel et dévorant, de la difficulté à s’engager, de trahison et de tromperie. Entourée d’Antoine Gaillet, OMOH, PL Faure et Robin Leduc, l’album nous avait happés grâce à des productions léchées et addictives, des métaphores aussi percutantes qu’un uppercut et une prose d’une grande sensualité. Sa plume est incisive et acérée, parfois crue mais toujours sincère. Les textes de Braquage mettaient en lumière des sentiments et des émotions à l’état brut, d’une rare authenticité et sans fioriture. Dans l’attente de son prochain album, on peut déjà écouter C’est si bon, sorti en décembre dernier, qui augure peut-être des morceaux plus lumineux mais toujours teintés de cette dramaturgie qui nous touche et émeut tant.

LOMEPAL

La prédiction musicale d’Apolline.

Déjà plus de deux ans se sont écoulés depuis la réédition de Jeannine, Amina. Deux ans d’absence, deux ans de silence, à réécouter les anciens projets de Lomepal – une manière de contrôler l’impatience. L’artiste, croulant sous les certifications de platine, nous a offerts un joli cadeau en début d’année quand il a annoncé au micro de France Inter préparer la sortie de son nouveau projet pour 2022. À part quelques jolies apparitions sur Trinity de Laylow et High et Fines Herbes du duo belge Caballero et JeanJass, Lomepal cultive une élégante discrétion, à contre-courant de d’une omniprésence médiatique voulue par d’autres. On dit souvent que tout vient à point à qui sait attendre : on espère que nos attentes seront comblées en 2022.

DISIZ

La prédiction musicale de Guillemette.

Depuis l’énervé Disizilla, distribué en 2018, le rappeur Disiz entretient le suspense autour de son futur album. Avec un Trianon prévu en mars 2022, complet en moins de deux heures, on comprend vite que l’attente est importante. Déjà conquis par ses titres Qu’ils ont de la chance, Autre espèce, Splash ou encore GogoGadget, on espère que l’artiste saura se réinventer encore une fois avec ses textes touchants de sincérité, de poésie et d’humour. On se contente pour le moment de Casino, son dernier titre produit par LucasV, dont la mélodie envoûtante semble annoncer un retour en douceur, encore plus efficace que le bonbon acidulé Pacifique. En attendant la date de sortie officielle de l’album, on écoute et réécoute ce qui nous a fait tant aimer son projet, infiniment.

PHOENIX

La prédiction musicale de Luis.

Ils sont l’incarnation de la bonne humeur et dégagent depuis deux décennies un dynamisme juvénile avec leur indie-pop à guitare électrique. Phoenix a produit méga hits sur méga hits, et les fans du monde entier attendent depuis cinq ans le septième album. Mais les rumeurs vont bon train. Les quatre garçons de Versailles ont été annoncés pour We Love Green en juin. Avec un nouvel album dans leurs valises ? L’année dernière, le festival avait été annulé. Cette année, Phoenix pourrait bien créer la surprise… et pas seulement dans le bois de Vincennes.

KUNGS

La prédiction musicale de Laure.

Kungs, petit prodige de 25 ans, vient de sortir Lipstick, qui nous met l’eau à la bouche en attendant la sortie de son nouvel album dans les prochains mois. Ce dernier né fait suite à deux singles cuvée 2021 : Regarde moi et Never Going Home. Propulsé à l’international par This Girl en 2016, Kungs continue de faire danser les foules. C’est avec impatience que nous attendons les nouvelles compos du gentleman (« kungs » en letton), programmé dans plusieurs festivals estivaux… Sans doutes l’occasion d’écouter son nouvel album en avant-première.

© 2022 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet