fbpx
En cours de lecture
Ibeyi entre dans une nouvelle ère avec le clip de « Made of Gold »

Ibeyi entre dans une nouvelle ère avec le clip de « Made of Gold »

Les jumelles franco-cubaines-tunisiennes ont annoncé le successeur imminent à leur dernier album, Ash, avec la sortie de leur nouveau single chamanique, Made of Gold.

En mars dernier, les jumelles Ibeyi avaient fait frémir la planète Internet avec un titre inédit, Recurring Dream, composé pour la bande-originale du film How to Stop Having Recurring Dreams d’Ed Morris. À l’époque, c’était l’une de leurs premières manifestations publiques depuis la sortie en 2017 de leur second disque, Ash, largement plébiscité par la critique.

Il aura fallu attendre jusqu’au mercredi 17 novembre pour que le duo afro-cubain décide de se jeter dans le grand bain des annonces, avec la promesse d’un troisième album enregistré en début d’année. Le premier morceau à sortir de studio, Made of Gold, a pour but de se reconnecter à l’essentiel dans à une époque particulièrement sujette aux bouleversements : « Pendant que l’on créait les chœurs, on pouvait sentir que l’on entrait en contact avec nos ancêtres » racontent Lisa-Kaindé et Naomi, qui disent s’être mises de mèche avec « le savoir des ancêtres » et à « canaliser leur magie » dans la musique.

Ce titre emprunte un verset au Livre des morts des Anciens Égyptiens, destiné à guider les défunts vers l’au-delà, avec la formule qui clôt la chanson : « The sky encloses the stars. » Les amateurs d’Égypte antique ne sont pas sans savoir que la mort physique était le début d’une série de métamorphoses de la conscience selon les croyances, une image que les sœurs Ibeyi appuient pour signifier leur renaissance et celle de leur art.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ibeyi (@ibeyiofficial)

Mis en scène par Daniel Sannwald, réalisateur allemand basé à Londres ayant collaboré avec M.I.A., Rihanna ou encore Travis Scott, le clip s’inspire de The Love Embrace of The Universe de Frida Kahlo, peinture à l’huile représentative de l’art naïf. L’influence de cette imagerie ésotérique est perceptible à travers ses couleurs tranchées et les différentes représentations mythiques qui y sont faites : Lisa-Kaindé en bleu ciel en référence à la déesse de la mer Yemayah, Naomi en rouge pour le dieu de la foudre Shangô.

Le rappeur britannique PA Salieu complète le tableau en incarnant l’Univers, ni plus ni moins, qui domine du haut de son trône ces scènes pleines d’ancestralité et de mysticisme. Made Of Gold annonce le retour des jumelles Ibeyi à leurs racines et aux savoirs perdus, qu’elles ambitionnent de faire rayonner à travers leur nouvel album prévu pour 2022.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet