fbpx
En cours de lecture
EXCLU : Le magnifique conte enneigé de Harbor pour « Rewind »

EXCLU : Le magnifique conte enneigé de Harbor pour « Rewind »

Représentant français du folk à influences anglo-saxonnes, le groupe parisien Harbor dévoile son nouveau single Rewind sur un clip réalisé par les frères Berner.

Après l’EP fondateur Lifeline en 2017, le groupe parisien formé de Julien Ferrante et Alexandre Geffrelot signe un retour qui ne décevra pas ses fans de la première heure avec son nouveau single, Rewind : lyrisme vocal, amplitude instrumentale et drama folk. Dans les tiroirs depuis 2018, le titre a connu une succession d’évolutions l’amenant à être réenregistré entièrement en acoustique.

Le groupe est pour autant loin de se reposer sur ses acquis, et récolte le fruit de plusieurs années d’expériences et d’expérimentations : l’écriture des titres qui avançait jusqu’alors par métaphores est moins cryptique, plus évidente, et met la narration au premier plan. Avec Rewind, l’histoire émeut : le personnage, pris dans les tourments d’une relation qui va mal, prend la décision de se réfugier dans ses souvenirs passés en sachant consciemment qu’il va abandonner le présent.

L’écriture de Julien Ferrante, diplômé de l’École de la Cité en cinéma, éclaire d’un jour nouveau son projet Harbor en transposant ses scenarii vibrants en musique.

« Le but était de créer un monde onirique qui nous ressemble » nous expliquent les réalisateurs du clip, Matthieu et Samuel Berner

Une odyssée aux mille et une techniques

Aboutissement de près de 2 ans de travail, le clip de Matthieu et Samuel Berner perpétue cette dimension cinéphile en proposant un court métrage ambitieux. Tourné en live-action avec des moyens faits-maison, ce conte enneigé en animation révèle tout le savoir-faire du duo de réalisateurs, qui a fait appel à l’acteur Wilfried Sandjo en clin d’œil au précédent clip de Harbor, Ocean’s Eye. À ses côtés, l’actrice Marion Noone fait une première incursion dans l’univers folk des parisiens.

Véritables artisans du rêve, les frères Berner reviennent sur la création de ce mini-film onirique : « Le défi de ce clip était le mélange de plusieurs techniques : les maquettes artisanales, les photographies de montagnes, les peintures animées, le petit train et les personnages à incruster dans ce tout » expliquent-ils avant d’ajouter que « le but était de créer un monde onirique qui nous ressemble. » Pari réussi.

Quant à Harbor, le groupe prépare la sortie de son second EP pour la fin de l’année et d’un nouveau clip, attendus de pied ferme.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet