fbpx
En cours de lecture
Le Festival du Film Britannique de Dinard a 32 ans !

Le Festival du Film Britannique de Dinard a 32 ans !

Du 29 septembre au 3 octobre, le Festival du Film Britannique de Dinard soufflera sa trentième-deuxième bougie (et toutes celles la précédant). 6 sections thématiques particulièrement relevées, une ambiance comme toujours à la fête et le cri des mouettes pour la célébrer : Dinard est de retour !

British film, isn’t it ?

Dinard sait prendre soin de ses festivaliers : pendant les trois jours précédant le début de la manifestation, 3 projections gratuites sont organisées au Théâtre Debussy et à l’auditorium Stephan Bouttet. Au programme cette année, Downtown Abbey (Michael Engler, 2019), Rocketman (Dexter Fletcher, 2019), et Sorry we missed you (Ken Loach, 2018). De quoi patienter au calme avant l’effervescence de la compétition dinardaise, divisée pour la 32ème édition en 6 sections thématiques savamment partagées par Dominique Green, nouvelle directrice artistique de l’événement.

« Un événement qui peut sembler différent mais qui reste, à bien des égards, le même », nous dit le communiqué de presse. L’annulation brise-coeur de la 31ème édition nous avait laissé un goût amer en bouche, aussi l’équipe du festival s’est-elle pliée en quatre pour offrir au public le meilleur événement possible pour cette 32ème.

The Keeper, de Marcus H. Rosenmüller, Hitchcock d’Or Ciné + et Grand Prix du Jury présidé par Sandrine Bonnaire pour le trentième anniversaire de 2019

Compétition et thématiques

Bérénice Bejo et son équipe de choc formeront le Jury de cette nouvelle édition, plus british que jamais. Les films en compétition ont été divisés en 6 sections thématiques :

  • Dinard rocks the Casbah : la Grande-Bretagne carrefour et leader de toutes les cultures musicales, du punk au reggae en passant par le rock
  • Quelle horreur ! : 4 films de genre, par des réalisatrices uniques
  • To Be Or Not To Be : une section qui pose un regard contemporain sur l’universalité des tragédies humaines
  • It’s Teen Spirit : les joies et les turbulences de l’adolescence, de l’éveil sexuel et les relations familiales qui entourent cette période de la vie
  • Land & Sea : les luttes quotidiennes des hommes et des femmes pour défendre leurs traditions insulaires qui, petit à petit, entrent en conflit avec les temps modernes
  • Irish Eyes in Dinard : enfin un regard particulier sur la cinématographie irlandaise, la voisine proche et adorée

Laquelle te donne le plus envie ? On a une petite préférence pour celle sur l’adolescence, qui nous rappelle les plus belles années des Thirteen et autres Mysterious Skin.

Go Dinard, go !

Seulement, Dinard, ce n’est pas qu’une compétition : le festival organise également des projections de courts métrages, de séries – It’s a sin, superbe plongée dramatique dans un Londres eighties frappé par l’épidémie de VIH – aussi une intégrale de Joanna Hogg, une jolie voix contemporaine qui présentait cette année à Cannes la suite de son Souvenir ; des séances spéciales, dont une avant-première attendue du dernier bijou d’Edgar Wright, Last night in Soho, avec Anya Taylor-Joy et Saoirse Ronan. Petit bonus plaisir coupable : nous fêterons cette année le vingtième anniversaire du Journal de Bridget Jones, qui consacrait les pots de glace devant la télé et Renée Zellweger en pleine tempête amoureuse. Sympa comme un grand frère qui vous laisse jouer à sa console, le festival soufflera les bougies de Bridget le samedi 2 octobre à l’Emeraude. D’autres belles surprises t’attendent pendant ces 5 jours de fête !

FESTIVAL DU FILM BRITANNIQUE DE DINARD
Du 29 septembre au 3 octobre 2021
Dans les salles Debussy, Balneum, Emeraude, Stephan Bouttet, et au Familial de St Lunaire
Toutes les infos disponibles ici

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet