fbpx
En cours de lecture
Bande-annonce : Et si le remake américain de la Famille Bélier était meilleur que l’original ?

Bande-annonce : Et si le remake américain de la Famille Bélier était meilleur que l’original ?

Présenté au Festival de Sundance, Coda a fait l’effet d’une bombe. Les premières images se laissent approcher aujourd’hui dans une bande-annonce.

La Famille Bélier, carton au box-office français en 2014, avait laissé de nombreux spectateurs circonspects malgré ses 7,5 millions d’entrées. On se rappelle de la vive polémique sur le fait d’avoir choisi des acteurs entendants pour le rôle des parents sourds et une langue des signes parfois difficilement compréhensible pour les Sourds. Aux États-Unis, plus de Louane, Karin Viard et François Damiens. Ni de polémique. Le remake américain s’annonce pour une fois meilleur que l’original – en tout cas plus intelligent.

La scénariste et réalisatrice Sian Heder, connue pour avoir officié sur le carton Orange Is the New Black et pour son premier métrage Tallulah, a tiré les leçons du ramdam outre-Atlantique. La cinéaste a porté son dévolu pour le premier rôle sur Emilia Jones (Un jour, Youth, Brimstone), mais surtout sur Marlee Matlin (Switched, The L Word) et Troy Kotsur (Le Nombre 23, Les Experts), deux comédiens sourds qui maîtrisent parfaitement la langue des signes. En 1987, Matlin s’était distinguée pour avoir été la première actrice sourde à recevoir un Oscar.

La réalisatrice a choisi des acteurs réellement sourds dans la vie, et a sous-titré les dialogues pour une réelle immersion dans le monde des Sourds

Le tremplin du Festival de Sundance

En février, la présentation de Coda au festival de Sundance a fait carton plein avec 4 récompenses majeures : grand prix du jury, prix du public, prix pour l’ensemble du casting et prix de la meilleure mise en scène. Si bien que les enchères ont été féroces pour acquérir les droits de distribution, amenant le nouveau venu Apple Studios à débourser la modique somme de 25 millions de dollars, un record pour une œuvre présentée à Sundance.

Le synopsis américanisé – Ruby prend la place de Paula, récupérera les grandes lignes du film d’Éric Lartigau. Dans une ville de pêcheurs du Massachusetts, Coda suit une lycéenne déchirée entre sa passion pour la musique et le fait de rester à la maison pour aider ses parents et son frère sourds. Son titre est un acronyme signifiant « Child of Deaf Adults », qualifiant les enfants d’adultes sourds, une jolie manière détournée et inclusive d’appuyer le propos du film.

Coda sera visible à partir du 13 août prochain sur Apple TV+.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet