fbpx
En cours de lecture
S’en sortir sans sortir #25 : Isaac Delusion, rêver d’ailleurs

S’en sortir sans sortir #25 : Isaac Delusion, rêver d’ailleurs

Isaac Delusion, c’est l’association de la voix androgyne de Loïc Fleury et les arrangements subtils de Jules Pacotte. Leur 3ème album en date, Uplifters, fait baigner leur pop aux influences anglophones dans une douce lumière adolescente. Alors que le soleil s’éteint derrière les immeubles parisiens, on prend le cap de la mélancolie pour rêver avec 1 film, 1 série et 1 bonus recommandés par les deux compères.

Marin : Salut tous les deux. Quels films nous recommandez-vous ?

Jules : J’ai rattrapé mon retard avec des films récents que je voulais voir : le très beau Portrait de la jeune fille en feu, l’incroyable Les Misérables et aussi la Palme d’Or 2018 Une affaire de famille.

Loïc : Récemment j’ai vu Proxima réalisé par Alice Winocour. C’est un film qui parle de voyage spatial mais qui se déroule sur Terre. On suit la préparation mentale et physique d’une jeune astronaute avant qu’elle ne parte en mission sur Mars. Ce que j’ai aimé dans ce film, c’est de voir à quel point le personnage principal interprété par Eva Green est déterminé, prête à souffrir et à faire des sacrifices pour arriver à son but, s’envoler dans l’espace. C’est un film qui se veut assez réaliste sur les conditions d’entraînement des futurs astronautes. C’est très intéressant de voir ce qu’ils sont capables d’endurer grâce à la volonté.

M. Quel est l’album parfait pour tenir le coup ?

J. J’ai découvert récemment le new-yorkais Art Feynman avec son album Blast Off Through the Wicker qui est très félin. Je crois que je suis assez difficile, alors comme c’est un vrai coup de cœur, il me vient immédiatement à l’esprit. Le deuxième et troisième morceau, Slow Down et Can’t Stand It, sont vraiment très bien.

L. 1958 de Blick Bassy notamment le track Ngui Yi. Ça fait déjà un bout de temps que j’écoute cet album, très beau. C’est une balade hors du temps, un voyage sur les terres camerounaises.

Écoutez Blast Off Through the Wicker et 1958 sur Deezer.
M. Quelle est votre recommandation bonus ?

J. J’ai vu deux docus sur le site d’Arte, dont un qu’on m’a conseillé : Le Cavalier Mongol. C’est l’un des meilleurs docus que j’ai jamais vu, c’est stupéfiant de beauté. Il y a aussi Le Blob, un génie sans cerveau sur cet organisme unicellulaire qui présente des spécificités assez dingues. Il n’a pas de cerveau ni d’organes, mais il est capable de mémoire et de réactions.

L. Je recommande un livre fascinant sur l’univers : L’Univers à portée de main de Christophe Galfard, c’est un livre très bien écrit de banalisation par l’un des disciples de Stephen Hawking. On y découvre des concepts comme l’espace-temps ou la physique quantique expliqués de façon très simple.

Retrouvez Isaac Delusion sur Instagram et Facebook.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet