fbpx
En cours de lecture
S’en sortir sans sortir #18 : Chomsky (La Fine Équipe)

S’en sortir sans sortir #18 : Chomsky (La Fine Équipe)

Marin Woisard

Chaque jour du confinement, Arty Paris invite un guest à partager ses recommandations culturelles pour s’en sortir sans sortir. Vincent Leibovitz aka Chomsky, membre de La Fine Equipe, co-fondateur de Nowadays Records, et label manager de Kowtow Records, nous fait le plaisir d’un bonjour entre confinés. Son label Kowtow Records vient de sortir le single électro tribal de Sébastien Forrester, Spiral Line.

Marin : Hello Vincent. Quel film tu nous conseilles ?

Chomsky : Quelques Jours de la Vie D’Oblomov de Nikita Mikhalkov, l’adaptation d’un roman classique de la littérature russe du 19ème siècle d’Ivan Gontcharov. Oblomov est la figure vivante de l’ermite qui renonce à la société en se cloîtrant chez lui sur son divan. Un éloge de la paresse, une ode à l’apathie ainsi qu’une critique de la civilisation.

Quelques Jours de la Vie D’Oblomov est dispo sur Amazon.
M. Quel album nous recommandes-tu ?

C. Outside de David Bowie, son album conceptuel le plus expérimental produit par Brian Eno. J’ai découvert Bowie par cet album à sa sortie, qui m’a révélé de nouveaux horizons musicaux, comme une fenêtre sur le monde extérieur.

Voir aussi

Outside de David Bowie est dispo sur Deezer.
M. Quelle activité nous recommandes-tu pour tenir le coup ?

C. Dans le cadre de mon activité, qui est justement de sortir de la musique, ce serait d’en profiter pour continuer à travailler. Pour paraphraser Baudelaire : « Il faut travailler, sinon par goût, au moins par désespoir, puisque, tout bien vérifié, travailler est moins ennuyeux que s’amuser. » Sinon le feuilleton The New Pope de Sorrentino avec John Malkovich est aussi un remède efficace.

Retrouvez Chomsky sur Instagram et Kowtow Records sur Facebook.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet