fbpx
En cours de lecture
« Post Blue », la mélancolie électronique de Crayon

« Post Blue », la mélancolie électronique de Crayon

Illustrateur de vocation, Crayon ne s’imaginait pas tourner la page à dessein musical. Pourtant, son EP Post Blue mine la concurrence en faisant brûler la gomme d’une soul obsédante.

Précédé par sa réputation d’oiseau de nuit, c’est après avoir été repéré par Kitsuné que le producteur et multi-instrumentiste a rejoint Roche Musique après une série de soirées au Wanderlust.

Les membres du label parisien, réunis autour de leur passion du kick en tant que DJs et par la composition de jour, ont tous apporté leur touche personnelle à l’EP : FKJ a rejoué les guitares sur Home, Kartell a accompagné les sessions d’enregistrement, Dũne et Jordan Lee ont intégré les cœurs de Fake, Darius a co-signé la direction artistique du clip After The Tone… Sous l’égide de Jean Janin, alias Cézaire, chef d’orchestre et label manager de Roche Musique.

Mélancolie et évasion façon nu-soul

À 26 ans, Crayon nous ébouriffe par la finesse des arrangements laissant affleurer une large palette de sentiments. Il faut l’écouter pour le croire quand les voix de Stanislas Blu et Gracy Hopkins s’envolent sur les riffs de Faith, ou que le gimmick des guitares de Fake se mêlent aux basses feutrées.

Cette synthèse entre production électronique et sonorités acoustiques se forme à son meilleur sur Je suis venu te dire que je m’en vais, reprise personnelle et intimiste de l’éternel Serge Gainsbourg. Les lignes bleues de Crayon nous ont définitivement mis en accord.

Post Blue est disponible à l’écoute sur Spotify.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet