fbpx
En cours de lecture
Clip « Opening Night » : Le cri du cœur de Peter Deaves face aux lieux culturels fermés

Clip « Opening Night » : Le cri du cœur de Peter Deaves face aux lieux culturels fermés

Amélie Pang

Le temps s’est arrêté pour le monde de la culture depuis le 30 octobre 2020. Artistes et spectateurs espèrent regagner les salles de concerts et les théâtres dans lesquels règne un silence de plomb.

Peter Deaves, le chanteur auteur-compositeur de Liverpool livre une live session poignante avec son titre Opening Night. Un hommage personnel et authentique au monde culturel frappé de plein fouet par les restrictions sanitaires : « Avec les quarantaines et les couvre-feux, nous sommes entrés dans la dystopie où nous ne faisons que travailler, dormir et déprimer… Nous vivons de plus en plus à travers nos écrans et j’ai le sentiment que l’humanité se perd un peu… » confie Peter.

Derrière la caméra du réalisateur français Martin Laugery (ayant également travaillé avec Eddy de Pretto, Yann Tiersen, Indochine), l’artiste britannique exprime ses doutes et ses peines reflétant la détresse de nombreux artistes face à la situation sanitaire. Tourné au Matreselva, un espace culturel parisien désert, Peter Deaves brise le silence guitare à la main dans une séquence aux allures cinématographiques.

Un acte de résilience face à l’absence de public

Des projets musicaux se multiplient comme un acte de résilience en ces temps incertains dénués de contact humain : « Le confinement nous prive d’artistes et de lieux pour nous rassembler, j’ai donc eu l’idée de tourner ces live sessions dans des lieux tristement vides de monde, pour soutenir des talents qui ne peuvent plus aujourd’hui rencontrer leur public » souligne Martin.

Voir aussi

Cette Opening Night laisse néanmoins entrevoir un message d’espoir pour revivre ces soirées emplies de rire, de rencontres et de chaleur humaine, comme il le chante :  « Promise I’ll come see your show next time ».

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet