fbpx
En cours de lecture
EXCLU : Penelope Antena annonce son second album avec « Back to Stay »

EXCLU : Penelope Antena annonce son second album avec « Back to Stay »

La chanteuse et musicienne belge Penelope Antena tisse le canevas de son second album, Beamorose, avec un premier fil à son arc, le single Back to Stay.

Une reprise pour annoncer la sortie d’un album inédit. Décidément, Penelope Antena ne fait rien comme tout le monde. Avec Back to Stay, la chanteuse belge reprend l’auteur-compositeur anglais John Martyn, et remplace l’alliage guitare-voix par un piano-voix gorgé d’émotion. Si bien qu’on a l’impression que le titre n’est jamais passé entre d’autres mains, encore moins celles d’un génie barbu Officier de l’ordre de l’Empire britannique.

Chez Penelope, il existe un supplément d’âme conférant au sacré, sans dire de gros mot, qui nous donne envie de se laisser dorloter religieusement par sa folk ouatée. Ce nuage réconfortant, que d’autres appelleraient paradis, trouve des explications concrètes dans l’entourage de l’artiste : le pianiste américain de ballet Joshua Piper, qui a parfaitement su rester fidèle à l’originale, mais a ajouté une touche d’émotions supplémentaire. Puis le multi-instrumentiste Jeremy Ylvisaker (John Prine, Bon Iver, Bruce Hornsby), qu’elle a rencontré à Chicago, a lui, ajouté de magnifiques textures de guitare qui ont donné à la chanson son grain éthéré. Ce n’est pas de nous, mais Penelope elle-même qui le dit.

Au comble de la mignonnerie, il y a le clip de Back to Stay. On l’imaginerait bien réalisé par un hipster barbu du 9ème arrondissement. Raté, c’est la fille de l’artiste, âgée de 11 ans à l’époque, qui a fait ses premiers pas derrière la caméra. Que l’on ne s’étonne pas si après maman chanteuse, on retrouve dans quelques années la petite Antena sur les écrans du monde entier. Une vocation est née.

Penelope Antena a répondu à nos questions depuis chez elle, dans le sud de la France
Marin : Salut Penelope ! Peux-tu me décrire ce qui t’entoure, ce que tu fais au moment où tu me réponds ?

Penelope Antena : Je suis dans le sud de la France, j’ai passé l’année en Bretagne et là je me reconnecte un peu avec la montagne. Ces jours-ci, j’écris un album en collaboration avec la légende de la folk Dan Reeder chez Oh Boy Records – le label de John Prine.

M. : Ton single Back to Stay revient à une formule plus épurée et organique que ton précédent album Antelope en 2019. De quoi était-ce l’envie ?

P.A. : Je pense que j’ai tant modifié ma voix dans Antelope en grande partie par timidité. Mais à présent, je suis prête à m’exprimer sans artifices, à assumer ma voix d’autrice-compositrice et de femme. J’avais aussi cette envie de proximité, d’intimité, donc plus de ballade acoustique, et moins d’artefact électronique.

M. : Le clip réalisé par ta fille est extrêmement touchant dans sa simplicité quotidienne. Comment fait-on pour tourner un clip à 11 ans ? Si jeune et déjà une future carrière de réalisatrice ?

P.A. : Oui elle a de l’avenir, j’en suis sûre (rires) ! En fait, depuis toute petite, elle filme et prend des photos avec mon téléphone, puis avec le sien. D’ailleurs, c’est elle qui a pris la plupart de mes photos de presse. Toutes les petites vidéos que l’on retrouve dans le clip Back to Stay étaient là sur un disque dur, et avec la Covid et la perte de nos libertés, j’ai eu envie qu’on les mette bout à bout pour créer ce clip. C’est comme une ode au temps d’avant, quand on pouvait encore s’embrasser et se prendre dans les bras.

M. : Ce single annonce la sortie de ton second opus Beamorose le 19 août. Peux-tu nous en parler ?

P.A. : Beamorose a été écrit et produit pendant et après un voyage impromptu aux États-Unis. J’ai eu la chance, et vraiment la chance puisque c’était par hasard, de rencontrer plusieurs musiciens : Woody Goss de Vulfpeck, les musiciens de Bon Iver et plein d’autres. J’ai pu partager les démos que j’avais avec moi et enregistrer de nouveaux morceaux. Après avoir écrit Antelope complètement seule, c’était une expérience extraordinaire de pouvoir enfin partager mon processus de création.

Back to Stay est disponible sur Spotify.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet