fbpx
En cours de lecture
Les meilleurs clips de mars : La Femme, Julien Doré, Terrenoire…

Les meilleurs clips de mars : La Femme, Julien Doré, Terrenoire…

Rédaction

Une naissance tigrée, des apparitions vampiriques et des étreintes passionnées : la rédaction d’Arty Magazine revient sur les plus beaux clips du mois de mars.

Julien Doré – Kiki

Réalisé par Brice VDH

Julien Doré et Virginie Efira se retrouvent dans le clip de Kiki, quatorze ans après leur rencontre sur le plateau du télécrochet de la Nouvelle Star. Les deux amis crèvent l’écran dans des retrouvailles ponctuées de surprises, au milieu d’une forêt enneigée, sous le toit de leur bicoque douillette : l’arrivée imminente d’un bébé, un hôpital dirigé par des enfants et une naissance des plus surprenantes. Véhiculant des ondes positives fidèles à ses précédents clips, le chanteur s’attache les services de son éternel comparse réalisateur Brice VDH, en offrant un conte hivernal pour le retour du printemps.

Chroniqué par Marin.

La Femme – Le Sang De Mon Prochain

Réalisé par Ilan Zerrouki

Venu gratifier les pauvres mortels d’un nouvel album vendredi dernier, La Femme nous offrait plus tôt dans le mois de mars un visuel pour Le Sang De Mon Prochain en guise d’appetizer. Après avoir exploré les dessous du cabaret avec la trilogie burlesque d’Aymeric Bergada du Cadet, les déglingos du rock parisien restent attachés aux ambiances nocturnes avec un nouvel épisode vampirique, cette fois sous l’œil du réalisateur Ilan Zerrouki. Ce nouveau clip illustre un titre qui prenait la poussière dans les tiroirs du groupe depuis 2012. Grand bien leur en a pris de le ramener à la vie, tant on prend plaisir à se faire croquer par sa sulfureuse malice.

Chroniqué par Marin.

Terrenoire – Margot dansait sur moi

Réalisé par Colin Solal Cardo

Terrenoire dévoile les images de Margot dansait sur moi, ficelées par Colin Solal Cardo (Yseult, Christine & The Queens, Indochine). Le clip est issu de leur album Les forces contraires, paru en septembre 2020. Les deux frères se laissent guider par la frénésie conduite par les nombreux danseurs autour. En émane avec sensualité une synergie poétique et sexuelle à la fois. Tourné en studio, le clip d’une ardeur déconcertante se voit porté par les lumières scintillantes et une palette de couleurs chaudes et équivoques. Les corps se libèrent, le tout sur la romance moderne d’un duo à suivre de très près.

Chroniqué par Zoé.

Boys Noize & Kelsey Lu – « Ride Or Die » feat. Chilly Gonzales

Réalisé par Art Camp, Danae Gosset & Danica Tan

Le producteur Boys Noize s’associe avec la chanteuse américaine Kelsey Lu et le pianiste Chilly Gonzales pour dévoiler le titre Ride Or Die. Un clip entièrement animé illustrant Kelsey Lu aux commandes d’un train en plein désert. Les couleurs chaudes évoquent un monde futuriste et planant, dans lequel la chanteuse entame un voyage émotionnel. Le clip s’intensifie avec des envolées technos et nous emportent dans des visuels délirants et psychédéliques pour un résultat somptueux.

Chroniqué par Amélie.

Lewis OfMan – Las Bañistas

Réalisé par Louise Le Meur et Lewis OfMan

Lewis OfMan livre un clip aux allures d’été sur le titre Las Bañistas, tiré de son nouvel EP Dancy Party. La vidéo qu’il a co-réalisé avec Louise Le Meur, est une invitation à s’échapper à la réalité déprimante qui nous entoure. Dans ce clip tourné à Barcelone, le jeune producteur français amène de la légèreté et nous donne l’espoir de moments insouciants qu’on aimerait tant retrouver.

Chroniqué par Amélie.

Enflure – Music For Everybody

Réalisé par Albert Oziouls Toulouse

Enflure rend un vibrant hommage aux clubs vidés de leurs oiseaux de nuits depuis le 12 mars 2020. Le Badaboum, le Grand Rex, La Machine du Moulin Rouge, le Nouveau Casino, Le Rex Club et Sacré ont accepté d’ouvrir leurs portes pour incarner les protagonistes de ce clip. Chaque recoin, chaque détail est mis en valeur : le bar, les vestiaires, le fumoir, les terminaux de cartes bancaires, la cabine du DJ et bien évidemment le dancefloor. Avec Music For Everybody, Enflure adresse un message de soutien aux gérants de clubs, aux équipes de production, aux barmen et aux DJ’s.

Chroniqué par Anoussa.

Global Network – Black Roses

Réalisé par Laodice Kolk

Global Network nous amène sur une île fantasmagorique qui serait un sanctuaire naturel pour recevoir les peines et blessures de 5 personnages en proie à leurs doutes. Leur cheminement personnel les mènera vers la liberté et une paix intérieure. Réalisé par Laodice Kolk, le clip adresse un message universel, positif et optimiste : de ces souffrances peuvent rejaillir de la force et de la beauté telles des roses noires.

Chroniqué par Anoussa.

Ballaké Sissoko et Camille – Kora

Réalisé par Julien Borel & Vladimir Cagnolari

Le virtuose de la kora, Ballaké Sissoko et la chanteuse Camille s’unissent pour un titre rendant hommage à cet instrument et au mystère qui l’entoure. On assiste à une conversation mélodieuse et poétique entre la musique mandingue et la chanson française, filmée en toute simplicité, à l’ombre d’un arbre, au Bois de Vincennes. « Le son de la kora c’est comme de l’eau qui ruisselle » explique Camille, qui adresse une lettre d’amour à cet instrument sacré.

Chroniqué par Anoussa.

Ian Caulfield – Tu me manques

Réalisé par Nicolas Garrier-Giraudeau

Véritable ode à l’enfance, Ian Caulfield présente un an après Pas grand chose, son dernier trésor Tu me manques. Le chanteur propose sa version de ce que pourrait être un métrage de Tim Burton, filmé en plan séquence. Mélancolie, brutalité, poésie, tout y est ! L’artiste y va de sa sincérité pour courir après le temps qui passe et les amitiés consumées. Le cadre tremblant exprime sa fébrilité, le choix d’un pull trop large pour rappeler que Ian est un grand enfant regrettant de grandir trop vite. Le dynamisme que porte l’artiste se heurte au cadre symétrique dans lequel il se situe, dominé par de grands immeubles ternes en arrière-plan. À suivre en parallèle, son court-métrage La boule au ventre, accompagnant un EP à venir.

Chroniqué par Zoé.

Order 89 – Gangster

Réalisé par Order 89

On pourrait presque se dire que ça s’est passé hier. Mais non, c’est bien début mars qu’Order 89 a sorti le clip de Gangster, extrait du nouvel album tout juste sorti. C’est sur un fond de poésie noire que le groupe très rock’n’roll fait un hommage aux gangsters de l’époque, et ceux d’aujourd’hui. C’est un clip qui nous donne envie de bouger jusqu’à bout de souffle, et c’est surtout pour ça qu’on apprécie Order 89…

Chroniqué par Léola.

Timothée Joly – Glaçon

Réalisé par Lee Wei Swee

Ce n’est autre que la nouvelle pépite de la scène française. Pour accompagner son dernier titre, Glaçon, Timothée Joly nous livre un clip qui fait office de véritable mise à nu. C’est dans un clip très visuel et artistique que Timothée affronte les démons qui le torturent, sur fond de musique électro-pop. Un nouveau talent à suivre de très près.

Chroniqué par Léola.

Klein – Chanson De Lili

Réalisé par Nevil Bernard

Après une tournée de trois ans aux côtés de Clara Luciani, le multi-instrumentiste KLEIN, alias Benjamin Porraz, a profité d’une période de calme pour poser les ambiances solaires et nostalgiques de la Chanson de Lili, une balade instrumentale extraite de son album éponyme. Sur le rythme alangui d’une boîte à rythmes des années 1970 et d’une basse, le road-movie surréaliste de Nevil Bernard nous emmène en terres inconnues, là où le soleil fait fondre les corps et les guitares apparaissent dans un mirage.

Chroniqué par Marin.

Blowsom – Breathin

Réalisé par Cesar Tresca

Un déluge de couleurs au milieu d’une forêt de pins : Blowsom fait souffler un vent de fraîcheur avec le vitaminé Breathin. S’improvisant tour à tour jardinier du dimanche, bricoleur loufoque et apprenti footballeur, le chanteur et guitariste fait le show au milieu de différents tableaux bigarrés qui raviraient autant Jacques Demy que Wes Anderson. Réalisé par son éternel complice Cesar Tresca, le clip succède à la balade mélancolique de Midnight7 et le panaché énergique de Slow It Down pour célébrer le retour des beaux jours. À chaque saison son clip de Blowsom, avec toujours le même entrain communicatif.

Chroniqué par Marin.
Article mis à jour le 05 avril 2021.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet