fbpx
En cours de lecture
À voir : Le concert complètement fou de l’Impératrice au Grand Palais

À voir : Le concert complètement fou de l’Impératrice au Grand Palais

Les six têtes couronnées de l’Impératrice ont présenté leur second album Tako Tsubo sous la Nef monumentale du Grand Palais, pour l’émission Passengers d’Arte.

Les parisiens ne sont pas sans le savoir : le Grand Palais va retrouver une nouvelle jeunesse grâce à des travaux pharaoniques entamés le 12 mars 2021, qui devraient durer 3 ans. En attendant, l’écrin majestueux construit pour l’Exposition Universelle de 1900, qui veille sur la Seine du haut de ses 45 mètres de verrière, est fermé au public pour la durée des travaux. Une raison de plus pour savourer la rencontre au sommet entre le sextet disco-funk l’Impératrice et sa majesté architecturale, dans un concert hors du temps.

Des tubes d’hier et d’aujourd’hui

Invité de l’émission Passengers d’Arte, capsule de captation de concerts dans des lieux de prestige, le groupe déploie les tubes issus de son dernier album Tako Tsubo : Anomalie Bleue, Peur des Filles, Fou, Hématome. Charles de Boisseguin, Flore Benguigui et leurs acolytes ne se font pas pour autant prier pour interpréter leurs précédents classiques, de la sensualité balnéaire de Sonate Pacifique à la poésie libre d’Agitations Tropicales et les désillusions amoureuses d’Erreur 404. Sapés dans des tenues de groom futuristes, que le batteur Tom Daveau a vite fait de faire tomber, les six représentants de la French Touch démontrent l’ampleur de leur talent sans sacrifier le style, beaux comme des dieux au milieu de la Nef Belle Époque.

3 ans après leur premier opus Matahari, L’Impératrice a dévoilé vendredi dernier le très attendu Tako Tsubo, à mi-chemin entre une pop solaire et un disco-funk cadencé. On avait rencontré Charles et Flore pour un entretien d’exception où ils nous parlaient en avant-première du disque.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet