fbpx
Now Reading
L’Impératrice nous invite aux Studios Ferber pour « Anomalie Bleue »

L’Impératrice nous invite aux Studios Ferber pour « Anomalie Bleue »

Dans une live session réalisée par Christian Beuchet, L’Impératrice s’acquitte d’une dernière surprise pour quitter 2020 en état de grâce. Le sextet nous rend tout bleu tout flamme avec Anomalie Bleue.

Sa majesté l’Impératrice semble ne plus vouloir quitter les Studios Ferber, depuis la live session de Voodoo dévoilée en juin dernier. Le mythique Studio A de la Porte Bagnolet, connu pour avoir accueilli Serge Gainsbourg, Vanessa Paradis et Matthieu Chedid, a de quoi laisser songeur avec sa cabine d’enregistrement de 190 m².  Le sextet s’y épanouit avec l’introduction féline d’Anomalie Bleue, tout en synthés jusqu’au miaulement des guitares électriques, d’un long étirement agile qui les éloigne des standards pop. La voix de sa chanteuse Flore Benguigui nous susurre ensuite des mots doux, ceux que l’on dit quand on est amoureux ; les cristallins mots bleus.

Au revoir 2020, bonjour l’album en 2021

Le sextet nous glisse son intention au creux de l’oreille : « Anomalie Bleue parle juste du cœur qui s’arrête parfois un instant, puis accélère. Des irrégularités de la vie. Des anomalies. Cette année aura été une anomalie en soi. À la base on devait sortir un album et venir vous voir, partout, chanter, danser… » Un second album pour succéder à Matahari, vraiment ? On arrête de jouer aux innocents que l’on n’est plus depuis longtemps. Si l’année se termine dans un panaché aux couleurs du ciel ou de la mer par temps clair, celle qui lui succède promet d’être aux teintes d’un bain de foule ou d’un concert survolté. Comprendre, rouge feu. Après s’être fait désirer en 2020, l’Impératrice se livrera sans fautes avec un nouvel album en 2021. Et le rendez-vous est indiscutablement pris.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Scroll To Top