fbpx
En cours de lecture
Les 8 artistes à ne pas manquer au Crossroads Festival

Les 8 artistes à ne pas manquer au Crossroads Festival

Le Crossroads Festival croise les routes d’artistes émergents venus de toute l’Europe du 7 au 10 septembre 2021 à Roubaix. On te présente nos coups de cœur de la 6ème édition.

Ça y est, le Crossraods Festival a ouvert ses portes ! Après une déclinaison 2020 entièrement digitale, l’événement retrouve enfin son public pour une 6ème édition à Roubaix, et plus particulièrement la salle Watremez pour les concerts. Situé entre l’axe Paris, Bruxelles et Lille, le festival des Hauts-de-France met à l’honneur les artistes en développement à travers des performances live et des rencontres professionnelles, avec le soutien des institutions locales et de la Sacem.

Mais voilà, chaque année la sempiternelle question refait surface : quels artistes attendre en particulier ? On te présente notre sélection éclectique de coups de cœur allant du rock, à la pop et l’électro, par ordre alphabétique pour ne pas faire de jaloux. Et si tu es en vadrouille du côté de Roubaix, on t’indique aussi les horaires de passage des concerts.

BARBARA RIVAGE

Pour ceux qui aiment chavirer avec sensibilité

Les Rita, êtes-vous là ? Le duo rennais Barbara Rivage aime parfois voguer au passé sur les traces de leurs illustres aînés, quand ils ne préfèrent pas danser au présent dans les salles de concert… Pour mieux nous convaincre avec leurs chansons hors du temps. Composé de Roxane Argouin, 26 ans et de Vivien Tacinelli, 24 ans, le groupe de jolis cœurs est fait pour rester.

Mercredi 8 septembre de 18:30 à 19:00

GARGÄNTUA

Pour les rabelaisiens amateurs de grosses basses

Du Gargantua de Rabelais au Gargäntua originaire d’Orléans, un seul tréma sépare les deux propositions. Cette chanson française sur musique électronique fait valser une certaine idée de la mélancolie brute et de l’humanisme contemporain. Comme les deux musiciens du groupe J4N D4RK et GOD3FROY ont tendance à le dire : « Notre os, c’est la techno et notre moelle c’est nos textes, et les thèmes durs qui y sont parfois abordés. »

Vendredi 10 septembre de 00H30 à 01H00

LADANIVA

Pour les amoureux de rencontres culturelles

Faisant fi des frontières, la chanteuse arménienne Jacqueline Baghdasaryan et le multi-instrumentiste français Louis Thomas ont créé Ladaniva fin 2019. Les chants traditionnels de l’Arménie y rencontrent les ballades en français avec une touche dansante, parfois embrumée de mélancolie. Tout cela sans l’aide de quiconque, avec des clips tournés maison. Résultat des courses, 1,4 million de vues sur Pourquoi t’as fait ça. Du talent, on t’a dit.

Mardi 7 septembre de 22H00 à 22H30

LOUIS JUCKER

Pour rapatrier la folk en Suisse

Les montagnes de Louis Jucker s’étendent autour de La Chaux-de-Fonds dans le massif suisse du Jura. Mais avec son écriture folk magnifiquement écorchée, c’est plutôt à dos de cheval dans les Rocheuses que l’on aimerait se balader en compagnie de l’artiste. Plutôt logique quand on sait que la star de l’underground suisse a été biberonnée à Neil Young et Nick Drake.

Vendredi 10 septembre de 21H30 à 22H00

LYDSTEN

Pour se fondre dans une foule d’émotifs anonymes

Des basses vrombissantes, une progression inarrêtable, des synthés mélancoliques… Lydsten se fait doucement une place sur la nouvelle scène électronique par sa grande maîtrise technique mise au service de l’émotion, comme ses pères de l’école française Thylacine et Rone, pour ne citer qu’eux. En danois, « Lydsten » signifie « pierre sonore ». Pas de hasard donc, si l’artiste frappe les esprits.

Jeudi 9 septembre de 00H30 à 01H00

SPARKLING

Pour les euro-convaincus mélomanes

Sparkling, ce sont trois jeunes teutons qui chantent tantôt en allemand, français ou anglais. La quintessence du groupe européen ne délaisse pas pour autant l’écriture derrière un effet de manche, et sait parfaitement manier les émotions en trilingue. Soutenu par BBC 6 Music en Angleterre et DLF Nova en Allemagne, leur premier album I Want to See Everything convertira tous les eurosceptiques en seulement quelques écoutes.

Mardi 7 septembre de 21H00 à 21H30

THE BREAKFAST CLUB

Pour s’abandonner à la mélancolie des vacances

À quelques encâblures des rivages de Cigarettes After Sex et Beach House, le duo The Breakfast Club nous offre sa pop aux embruns mélancoliques. En mars 2020 il y avait eu leur premier EP Here we are, suivi un an plus tard de la virée en rollers de Patience, et aujourd’hui du passage en scène au Crossroads Festival. Depuis le temps qu’ils sont dans notre viseur, on attend beaucoup du guitariste Julien Puyau et de la chanteuse Léonie Young.

Mardi 7 septembre de 20H00 à 20H30

THÉRÈSE

Pour kicker le patriarcat avec un laser-gun

Qui est vraiment Thérèse ? À la fois musicienne, styliste, modèle et militante, l’artiste assume sa dimension caméléonesque qu’elle injecte en creux dans son premier EP, Rêvalité, sorti le 12 mars dernier. Des sonorités orientales, des lyrics aiguisés et une direction artistique exigeante : Thérèse est prête à s’inscrire dans le temps avec un grand « T ». À ceux qui voudraient en savoir plus, on l’avait récemment rencontré pour parler de la censure de son clip Skin Hunger.

Vendredi 10 septembre de 23H30 à 00H00
CROSSROADS FESTIVAL
Du mardi 7 sept. au samedi 11 sept.
À la salle Watremez de Roubaix

L’événement Facebook | Billetterie

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet