fbpx
En cours de lecture
Bande-annonce : Anya Taylor-Joy va nous rendre maboul dans « Last Night in Soho »

Bande-annonce : Anya Taylor-Joy va nous rendre maboul dans « Last Night in Soho »

Le nouveau film d’Edgar Wright (Shaun of The Dead, Baby Driver) se dévoile dans une bande-annonce angoissante avec Anya Taylor-Joy et Thomasin McKenzie.

Après l’exaltant mais inégal Baby Driver (2017), le réalisateur culte de la trilogie Cornetto prend le contrepied de ses comédies d’action avec le thriller horrifique Last Night in Soho, attendu comme le messie depuis plusieurs mois. Repoussé à cause de la pandémie, le film s’était laissé approcher dans un premier mystérieux teaser de 15 secondes, diffusé lors du passage de Taylor-Joy au Saturday Night Live.

La bande-annonce en révèle davantage sur l’intrigue anxiogène sous les néons rouges de Soho. Entre voyage dans le temps et codes du cinéma d’épouvante, on suit une jeune femme passionnée de mode qui peut voyager à loisir dans le Londres des années 60. Elle y rencontre son idole, une chanteuse en pleine ascension, jusqu’à ce que des fantômes surgissent pour lui donner du grain à moudre. Un nouveau grand rôle semble se dessiner pour Anya Taylor-Joy, après la claque monstrueuse de Split et les parties hallucinées du Jeu de la Dame. Pour de grands moments de frayeur dans les salles obscures ?

L’actrice néo-zélandaise Thomasin McKenzie a fait ses premières armes sous la direction de Peter Jackson pour Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées

Aux côtés de l’interprète principale, on prendra plaisir à retrouver Thomasin McKenzie (Leave No Trace, Jojo Rabbit), Jessie Mei Li (Shadow and Bone) et Matt Smith (essentiellement connu pour Doctor Who). Et ce n’est pas tout, puisque l’équipe technique n’est pas en reste avec Krysty Wilson-Cairns au scénario (le prochain Star Wars, c’est elle) et le directeur de la photographie Chung-hoon Chung, connu pour ses collaborations sur plusieurs chefs d’œuvre de Park Chan-wook (Old Boy, Stoker, Mademoiselle).

Évoquant à plusieurs reprises les ambiances nocturnes et rougeoyantes de Suspiria, l’esthétique aussi rétro que futuriste risque d’être l’un des plus grands atouts du film. Alors, Edgar Wright digne héritier de Dario Argento ? Rendez-vous le 10 novembre en salles pour aimer se faire peur.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet