fbpx
En cours de lecture
EXCLU : Arnaud Denzler réveille la fièvre des années 90 avec « Different Paths »

EXCLU : Arnaud Denzler réveille la fièvre des années 90 avec « Different Paths »

Marin Woisard

Membre de l’écurie parisienne Amsem Records, le DJ et producteur Arnaud Denzler nous rappelle aux souvenirs du dancefloor avec sa House Music dense, chaleureuse et nuancée.

Dans la tête et dans les jambes, la nostalgie des années 90 n’a jamais aussi été forte. Depuis le homestudio parisien d’Arnaud Denzler, la décennie de tous les possibles glisse en délicatesse et en modernité le long de Different Paths, son nouveau single sorti chez les gens de bon goût d’Amsem Records, annonçant du même coup son EP Forever pour le 7 mai 2021.

Le visuel de Different Paths emprunte autant à la science-fiction qu’à l’univers du rêve

Nostalgie heureuse sur les pas d’I:Cube

Revendiquant l’influence des génies du sampling – I:Cube, Pépé Bradock et Moodymann en tête, Arnaud travaille ses effets jusqu’à les rendre contemporains et absolument indispensables à notre époque impossible ; la danse des nappes de synthés, l’enthousiasmant gimmick mélodique au piano, la science du break savamment dosée. Ondée de lumière à travers les nuages, Different Paths est à écouter dans un futur hypothétique en retour de soirée, ou chez soi pour éviter la déconfiture du samedi après-midi.

En fermant les yeux, on revoit les images d’une séquence fantasmée et bucolique du film Eden (2014) de Mia Hansen-Løve, inspiré par la vie du DJ Sven Løve dans les années 90, où une troupe de joyeux drilles revient de soirée à travers champs, encore dans la transe d’une longue nuit. Different Paths serait la bande-son parfaite de cette insouciance d’il y a 30 ans, retrouvée aujourd’hui en trois minutes cinquante.

L’animation 3D du clip a été réalisée par Lucciano Espeso dont les créations sont à découvrir sur Cargo Collective
Marin : Salut Arnaud ! Peux-tu me décrire ce qui t’entoure, ce que tu fais au moment où tu me réponds ?

Arnaud Denzler : Je suis actuellement chez moi à Belleville, dans la pièce de mon appartement où je passe le plus clair de mon temps, mon studio ! J’y suis magnifiquement bien, entouré de claviers, de synthés, de vinyles et de câbles. J’ai la chance de pouvoir passer rapidement de l’effervescence de la rue à mon petit vaisseau spatial où le temps passe un peu différemment.

M. : J’ai pu lire dans le communiqué que Different Paths était le track parfait à écouter au petit matin en rentrant de soirée. C’est le contexte dans lequel il a été composé ?

A.D. : À vrai dire, Different Paths a été composé pendant une après-midi d’été mais en ayant en tête ces moments de retours de soirées – ce sont des instants qui m’inspirent beaucoup. Sur les dix dernières années, j’ai de nombreux souvenirs de ces transitions, seul, à deux ou en groupe, entre les lieux de fête et les différents appartements où j’ai vécu. Ce sont des moments qui peuvent être super différents, courts ou interminables, drôles ou stressants, de solitude ou d’échanges intenses. Mais dans tous les cas, c’est une sorte de « zone tampon » entre la fête et le sommeil qui est hyper particulière. Et je trouve que certains morceaux – électroniques ou non – peuvent être super adaptés à cette phase du retour.

M. : On te sent très inspiré par la House Music des années 90. Qu’est-ce qui inspire dans cette période fondatrice ?

A.D. : J’ai une grosse attirance pour la décennie 90 durant laquelle j’ai grandi, et au niveau musique, j’ai énormément écouté la house et le rap produits pendant cette époque et du début des années 2000. De nombreux morceaux composés il y a plus de 20 ans vieillissent très bien et sont des modèles de groove. Ce qui m’inspire aussi beaucoup c’est tout le travail de sampling et d’échantillonnage, notamment chez des producteurs comme I:Cube, Pépé Bradock ou Moodymann. Après, même si j’en ai beaucoup écouté, j’essaye de ne pas faire une simple copie de la House des 90’s mais d’en faire une version actuelle, en y mélangeant d’autres influences plus récentes.

M. : Avant de se quitter, peux-tu me parler de ton EP Forever qui arrive le 7 mai 2021 ?

A.D. : La sortie de mon EP Forever est l’aboutissement de longs mois de travail avec l’équipe du label Amsem. C’est un moment important de mon parcours musical puisqu’il marque une évolution vers des sonorités plus chaudes, davantage de groove et de mélodies. Ces 4 morceaux sont imprégnés de l’univers de la fête mais s’écoutent aussi très bien à tête reposée. C’est une manière pour moi de faire découvrir aux auditeurs les différentes facettes de mon univers. J’ai essayé de mettre beaucoup d’émotions différentes dans ces morceaux – il y a de la joie, de la tristesse, de la mélancolie, des envies de fête ou d’ailleurs, et j’espère que ça se ressent à l’écoute !

L’EP Forever sera disponible le 7 mai 2021.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet