fbpx
En cours de lecture
EXCLU : Visage Pâle nous emmène prendre l’air avec « Exode »

EXCLU : Visage Pâle nous emmène prendre l’air avec « Exode »

Après deux albums acclamés en 2018 et 2020, Visage Pâle prolonge le voyage dans un éloge synth-pop à la lenteur, Exode.

Projet solo de Lars Isler, ex-chanteur du groupe nyonnais Tim Patience Watch, Visage Pâle propose sous son alias amérindien une synthpop élégante et volubile, qu’il conçoit de bout en bout. Remarqué pour ses deux albums Holistic Love en 2018 et Coma Artificiel en 2020, l’artiste a profité d’un confinement plus souple à Lausanne qu’à Paris pour prendre la tangente en pleine nature, à la rencontre de lui-même et des grands espaces qui l’inspirent. En résulte un morceau au titre évocateur, Exode, et un nouvel EP de 4 titres attendu de pied ferme le 25 juin.

Concrétisant une recherche d’épure, Exode exprime un besoin de retourner à l’essentiel, loin de l’activité frénétique des milieux urbains : « La crise sanitaire m’a ouvert les yeux sur plein de choses : j’avançais assez vite sur l’autoroute de ma vie, la tête dans le guidon, et là on me forçait à me garer sur l’aire de repos. Pas un mois, pas deux mois, mais une année. Tous les repères ont été modifiés. Pendant cette pause, j’ai commencé à regarder l’environnement autour de moi » explique Lars, contacté au téléphone : « L’échappatoire, c’était la nature pour éviter de croiser du monde. Je prenais la voiture plusieurs fois par semaine pour partir me reconnecter à la campagne, dans un environnement similaire à celui où j’avais grandi. »

Un visage de voyageur contemplant une mer pâle

À la découverte des grands espaces

Réalisé par Arnaud Ele, photographe d’origine camerounaise qui a grandi en Suisse française, le clip nous offre une respiration salvatrice à la découverte des grands espaces – avec des prises de vue en Afrique et à Berlin, où il est désormais installé. Tourné à l’aide d’un Nikon D500 et d’un seul Iphone, c’est la science du cadre qui fascine ici et non le bagage technique de son réalisateur, grâce à sa capture d’une nature quasi-abstraite qui apaise les âmes. Les accords de synthés et les textes revigorants de Visage Pâle se nichent dans un désert de pierres et l’eau cristalline d’une piscine avec un naturel rafraîchissant.

Exode est un fragment écologique du futur EP de Visage Pâle annoncé pour le 25 juin, véritable capsule photographique de notre époque par les thématiques de société qui y seront abordées : Swipe It évoquera l’addiction aux smartphones et à quel point on est aspiré par les écrans, Mainstream cernera notre tendance à la surconsommation et Particules fines reviendra avec nostalgie à l’époque où l’on pouvait danser de manière insouciante. Tout cela, en restant fidèle à l’audace poétique et l’épure des textes de Visage Pâle.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet