fbpx
En cours de lecture
On était à la soirée Cookie Records pour l’ouverture de Kilomètre25

On était à la soirée Cookie Records pour l’ouverture de Kilomètre25

+11
Voir la galerie

Le nouveau grand lieu de fête et de culture en plein air, Kilomètre25, a ouvert ses portes le weekend du 18, 19 et 20 juin pour le plus grand bonheur des parisiens privés de teufs pendant près d’un an. On te raconte.

Samedi 19 juin, on a rendez-vous dans le 19ème arrondissement de Paris à l’abri du périphérique, dans le nouvel open air dont tout le monde parle : Kilomètre25. Covid oblige, on nous demande notre pass sanitaire et notre pièce d’identité à l’entrée. Un rapide scan, et nous voilà en ces lieux que l’on rêvait depuis des mois. La joie et l’euphorie nous gagnent en retrouvant la fiesta avec laquelle on ne pensait jamais renouer. Boucle ta ceinture, on débarque sur le périph’ du kiff.

Le Kilomètre25 se définit comme le lieu de vie des cultures périphériques : on peut aussi bien chiner des vêtements, casser la croûte dans un food truck, ou encore se faire masser chez Persian Beauty. Tout cela, entre deux DJ sets.

Une après-midi entre averses torrentielles et pluie de sourires © Chloé Fougeras

La fin d’après-midi est d’abord l’occasion de rencontrer plusieurs artistes, créateurs passionnés et engagés. On échange avec Béatrice Monné, fondatrice de la marque multiculturelle Aossy Paris, mélangeant le savoir-faire traditionnel ivoirien et l’élégance française. Des sacs entièrement réalisés à la main, avec un tissu venant de la Côte d’Ivoire.

Dans un autre registre, la seconde main est mise à l’honneur chez Digger Club. La fondatrice Chloé Roques propose des pièces vintage qu’elle a chiné et pris le soin de donner une seconde vie. La tendance upcycling a du bon. Résultat : des vêtements originaux, intemporels, qui battent à plate couture la fast fashion !

On prend un break sur l’aire d’autoroute © Chloé Fougeras

Sur la scène centrale, les DJs défilent au cours de l’après-midi jusqu’au soir – le couvre-feu étant toujours de rigueur jusqu’à 23H. Malgré les averses torrentielles, la bonne humeur et les sourires sont au rendez-vous. En fin d’après-midi, le public est déjà bouillant et chante en chœur I Will Survive passé sur les platines par Bolivard, vêtu de son fameux costume bicolore noir et blanc. Et oui, l’équipe de France affronte alors la Hongrie !

Aux platines, se succèdent LeMarquis, COEO, Saib, Kraak & Smaak et les membres de la team Cookie Records – le jeune groupe Later et le fondateur du label Alexis Camous, alias Tonton Al. La nuit tombée, les colonnes de béton font résonner les chants à l’unisson d’une foule en liesse reprenant les incontournables September de Earth Wind & Fire sans oublier Music Sounds Better With You de Stardust.

La fête bat son plein sous le périph’ © Chloé Fougeras

On se souviendra de cette soirée hors du temps comme la première d’une longue série. La fête ne fait que commencer : on remet ça le dimanche 4 juillet avec l’écurie Cookie Records sous le chapiteau de Madame Loyal. Quant à Kilomètre25, chaque week-end est prétexte à sortir avec une programmation alliant marché de créateurs, DJ Sets et même un festival.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet