fbpx
En cours de lecture
6 albums à écouter ce week-end : Oneohtrix Point Never, Janie, Kacimi…

6 albums à écouter ce week-end : Oneohtrix Point Never, Janie, Kacimi…

À la question tristement devenue banale : « Qui écoute encore des albums aujourd’hui ? ». Ton magazine préféré répond : les innombrables qui apprécient les expérimentations vintages de Oneohtrix Point Never, la pop française de Janie, l’héritage yé-yé de Kacimi. Sans compter tous nos autres coups de cœur de la semaine à écouter sans ne plus tarder.

Oneohtrix Point Never –  Magic Oneohtrix Point Never (LP)
Le morceau préféré d’Arthur : « The Whether Channel »

Oneohtrix Point Never nous dévoile pour Halloween son nouvel album Magic Oneohtrix Point Never. Le compositeur new-yorkais adepte de synthétiseurs vintages, Daniel Lopatin, mérite son titre de référence de la musique électronique expérimentale. Après des collaborations majestueuses avec notamment James Blake, Kelsey Lou et encore Iggy Pop, Oneohtrix Point Never s’associe cette fois à The Weeknd pour produire le morceau No Nightmares, une ballade atmosphérique au scénario envoûtant. Pour le titre Long Road Home, ce sont les synthétiseurs qui s’accordent aux violons et font danser des êtres démoniaques dans un clip d’animation fascinant et poétique, mettant à l’honneur l’esprit du 31 octobre.

Chroniqué par Arthur

Janie – Petite Blonde (EP)
Le morceau préféré d’Anoussa : « Mon Idole »

Janie, découverte cet été avec ses 4 titres « mélo-piano-voix », dévoile son premier EP Petite Blonde. Influencée par France Gall, Barbara ou encore Françoise Hardy, Janie nous offre 4 morceaux d’une sincérité touchante et d’un romantisme poétique. Petite Blonde est un EP très personnel et introspectif qui fait état de ses expériences personnelles en abordant les préjugés et les différences qui excluent et qui blessent. Avec ce premier EP, Janie manie avec brio les mélodies sobres mais intemporelles et les sonorités pop et entêtantes rappelant celles des années disco dignes des années 80. Telle une berceuse qu’on écouterait en boucle, Petite Blonde est enfin sublimé par la mélancolie et la douceur de la voix de Janie. Comptons désormais sur cette « petite blonde » pour incarner l’un des nouveaux visages de la chanson française.

Chroniqué par Anoussa

Kacimi – Gyrophare (LP)
Le morceau préféré d’Amélie : « Tu es de retard « 

Cinq ans après son premier album Cookies & Motoriders, acclamé par la critique, Kacimi dévoile un nouveau disque placé sous le signe de l’amour. L’artiste s’inscrit toujours dans le courant musical « yéyé » des années sixties avec sa pop douce et intimiste. Le chanteur nous charme avec son phrasé délicat et questionne l’amour et le temps, la vie en somme. Kacimi délivre un morceau hors du temps avec le titre Il venait d’avoir 20 ans en featuring avec Biche (Alexis Fugain), où il dresse le portrait d’un jeune homme en proie à ses démons intérieurs. Le chanteur parle dans une élocution claire, presque solennelle, qui nous laisse contemplatif. Ce nouvel album éblouit tant par sa spontanéité, sa sincérité et ses accords maîtrisés et biens sentis.

Chroniqué par Amélie

Thincœur – Close Your Eyes (EP)
Le morceau préféré de Marin : « Luna »

Après avoir égrainé les singles depuis 2018, le jeune rappeur et producteur Thincœur sort son premier EP Close your eyes, un audacieux mélange de sonorités électroniques et d’écriture introspective. Son six-titres réunit ses influences piochées là où ses pas l’ont porté : le spleen baudelairien de Paris, l’esprit hip-hop de la Côte Est américaine, la touche électro de la scène islandaise. Pas de surprises, donc, si les titres sont interprétés en anglais. Son esthétique hybride se décline en autant de morceaux que de propositions discrètes mais inventives : les notes de synthétiseurs en suspens du titre Visions, le jeu lancinant à la guitare électrique de Deamon, les nappes rêveuses avant le break de Luna. Depuis ses débuts en solo, le membre du collectif parisien NEUF Artist Lab synthétise deux années passées à expérimenter avec son mini-album consciencieux et singulier.

Chroniqué par Marin

Lachinos – America Lachina (EP)
Le morceau préféré de Zoé : « Alas Rotas »

Les six musiciens de Lachinos franchissent les frontières et nous offrent pour l’automne America Lachina, leur premier EP signé sur le label Goutte d’Or Records. Leur quatre-titres nous plonge dans l’atmosphère sud-américaine à l’aide de leur tambouille faite-maison. Ici, les saveurs merengue, cha-cha-cha, cumbia et brazilian surf se marient jusqu’au plaisir des sens. Si le dépaysement est total, la carte postale se craquelle progressivement pour laisser place à la complexité des thématiques abordées : la colonisation (Cancer del Colon), le rêve d’une vie meilleure ailleurs (Alas Rotas), la protection d’un fief jusqu’à la mort (Huang Tuah). Des sujets plus personnels, et intrinsèquement universels, complètent ce tour d’horizon avec des textes évoquant l’amitié et la fraternité. De ces valeurs ô combien essentielles en ces temps incertains, l’EP nous offre une promesse multiculturelle à la fois réjouissante et fédératrice.

Chroniqué par Zoé

Louis Jucker – Something Went Wrong (LP)
Le morceau préféré d’Arthur : « To the Origin »

Louis Jucker est un chanteur d’indie-folk et fondateur, avec Jona Nido, du label Hummus Records. Ici, l’hyper-activiste suisse d’une méthode do it yourself nous dévoile un album singulier et intimiste. Something Went Wrong est un projet authentique qui replace la guitare et les mélodies folk au centre de l’attention. To the Origin est une ballade acoustique concluant avec brio le projet de l’artiste, un morceau à la fois touchant et électrique qu’il est bon de garder pour un instant de calme au coin du feu.

Chroniqué par Arthur

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet