fbpx
En cours de lecture
Salut C’est Cool vénère le dieu cassoulet dans un clip de Vincent Castant

Salut C’est Cool vénère le dieu cassoulet dans un clip de Vincent Castant

Après avoir sorti leur 7ème album baptisé Maison en mai dernier, Salut C’est Cool revient faire bouger les chaumières avec une ode au cassoulet. Languedoc et haricots secs for ever.

Voilà dix ans que Salut C’est Cool s’applique à retourner méthodiquement chaque dancefloor avec leurs beats décérébrés. Mais une question demeure : petits génies ou gros arnaqueurs ? On s’en fiche pas mal, tant qu’ils nous font danser, rire et parfois les deux en mêmes temps.

Leur 7ème album sorti en mai dernier, Maison, avait bénéficié de l’apport de Jacques à la production : arrangements plus développés, ralentissement du tempo par moments, éloge de l’absurde porté à son firmament. Après le clip génialo-stupide des Humains, l’animation enfantine de Voilà, voici les SCC partis au pays du cassoulet.

À la recherche du cassoulet perdu

Étonnamment, le clip est bien plus fin que ce que l’on pouvait s’attendre avec une plâtrée d’haricots secs. Le quatuor doit une fière chandelle à Vincent Castant, alias le réalisateur le plus cool du game, qui était déjà à l’œuvre pour Dans La Radio de Jacques, Jacquadi de Polo & Pan ou encore Les Bruits de la Ville de Voyou. L’artiste fait briller avec Le Cassoulet sa science de la rotoscopie, ou l’art de détourner les images.

Grâce à Vincent, les canards et cochons profitent de leurs derniers instants de liberté avant de finir au fond de la marmite, tandis que le groupe roule en direction de Castelnaudary pour retrouver son assiette garnie. Du grand lard.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet