fbpx

EXCLU : Romy Ryan James dévoile son premier single ardent « It’s Over »

Artiste hyperactive et touche-à-tout, Romy Ryan James enchante nos sens avec son single It’s Over où elle encapsule une déception amicale avec délicatesse.

Artiste folk parisienne, Romy Ryan James envoûte avec son décorum satiné d’arrangements délicats et de sensibilité exacerbée, comme importé de Bristol dans la lignée de la grande Beth Gibbons de Portishead. Son nouveau-né It’s Over témoigne d’une déception amicale, comme si au moment où l’on devait se rencontrer, l’artiste nous ouvrait les bras avec le récit d’une fin de relation. De ce paradoxe, le single fait mouche et s’ouvre à la thématique universelle d’une séparation, qu’elle soit amoureuse, amicale ou professionnelle.

Réalisé par Romy dans le temple des jazzmen, le New Morning à Paris, le clip ouvre la chanson à une nouvelle dimension teintée de velours rouge et de rêves d’amour. Au milieu de cette capsule lynchienne, la chanteuse partage la scène avec le danseur et chorégraphe Robnan Kabe : « Plus on avance dans l’intrigue, plus les décors sont réalistes, à l’image de la fin d’une relation où l’on voit enfin les défauts et les failles de l’autre (et de soi-même). C’est à ce moment-là que la vraie relation peut d’ailleurs commencer, si cette part sombre est acceptée, intégrée, aimée » nous confie t-elle.

Dans la pénombre rougeoyante, Romy Ryan James fixe l’objectif de Tony Trichanh

Toute fin implique une renaissance. Si It’s Over s’avère être le premier single de Romy Ryan James, c’est « only the beginning » pour son premier EP prévu à la fin de l’année 2021. Le reste du temps, l’artiste passe du dessin à la photo, du court métrage à la musique, sans oublier la mode de seconde main. Se définissant comme une « licorne hyperactive et anachronique », elle assemble aussi ses mots dans des poèmes qu’elle compte faire publier dans un recueil.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet