fbpx
En cours de lecture
Parcels nous invite au milieu du désert australien pour un live intimiste de « Free »

Parcels nous invite au milieu du désert australien pour un live intimiste de « Free »

Le quintet de disco-soul fait souffler un vent de liberté sur les terres des aborigènes, entouré de badauds locaux et sous un soleil de plomb.

Après avoir sorti leur premier album Parcels en 2018, le groupe australien du même nom s’est fendu d’un tout nouveau single fin juin, intitulé Free. Écrit par le chanteur et guitariste Jules Crommelin et enregistré au studio La Frette à Paris, le titre incarne à la fois un besoin vital de liberté ressenti pendant le confinement et un sentiment d’isolement, comblé par les retrouvailles avec le reste du groupe.

Free marque le début de l’été, la réapparition des beaux jours mais surtout, le retour de Parcels. C’est que le quintet composé du batteur Anatole Serret, Jules Crommelin, Louie Swain, du claviériste Patrick Hetherington et du bassiste Noah Hill nous avait manqués.

Jules Crommelin, lead-singer du groupe, impose son style : une veste seventies, la moustache sémillante et la coupe au bol

Des retrouvailles australiennes

Alors que le titre était initialement sorti avec un clip tourné à Paris où l’on peut voir les comédiens Léa Bonneau, Léo Allard et Lucas Werner, le groupe australien nous livre aujourd’hui une live session de Free au Silverton Hotel, dans le désert australien. Réalisée par Olivier Rose, cette session appelle au lâcher-prise, à positiver sur les jours, les semaines et les mois à venir, et à se sentir libre et léger.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet