fbpx
En cours de lecture
Les meilleurs clips de janvier : Bicep, Moodoïd, Kara Marni

Les meilleurs clips de janvier : Bicep, Moodoïd, Kara Marni

Un escalier sans fin pour Bicep, un retour sensuel dans les années 80 pour Moodoïd, une lune de miel intergalactique pour Kara Marni, une course folle dans les rues de Paris pour Alban Claudin, une virée à la plage pour Beach Scvm

Mais aussi de l’animation colorée, un confinement créatif et une virée à la plage. Les clips de janvier sont placés sous le signe de la diversité, comme un retour impératif à la créativité, à la vie. Et si l’on remettait un brin de magie au milieu de ce morne mois de janvier ?

Bicep – Saku feat. Clara La San

Réalisé par David Bertram
Le duo de producteurs britanniques Bicep a choisi le prodige parisien David Bertram pour le clip tournoyant de Saku. Le single extrait de leur album Isles sorti le 22 janvier dernier évoque les thématiques intemporelles des relations familiales, de l’adolescence et de la culpabilité. Le réalisateur s’en donne à cœur joie en piégeant la comédienne Margaux Lenot dans une cage d’escalier sans fin, tandis qu’elle cherche à s’échapper de chez elle pour retrouver ses amis. Une vidéo haletante par sa structure en une seule prise, qui n’est pas sans rappeler les rêves anxiogènes d’Inception.

Chroniqué par Marin.

Moodoïd & Stephanie Lange – Puissance Femme

Réalisé par Pablo Padovani
Moodoïd revient sur le devant de la scène avec un titre aux côtés de Stephanie Lange, du duo allemand Saâda Bonaire. Puissance Femme est le second morceau extrait du nouveau projet de Moodoïd, mais également et surtout une ode à la femme (« La plus puissante des femmes c’est toi »), dans un clip aussi envoûtant et sensuel que psychédélique. À travers ce clip, Pablo Padovani réunit tous les codes des années 80, ajustés au goût du jour.

Chroniqué par Léola.

Kara Marni – Trippin

Réalisé par Samuel Douek
La chanteuse londonienne Kara Marni réinterprète le 1 Thing d’Amerie avec son nouveau single Trippin – qui nous remmémore de bons vieux souvenirs sur le dancefloor au début des années 2000. Dévoilé en avant-première sur Nylon, le titre est inspiré par la période de lune de miel de toute relation amoureuse, que l’esthétique intergalactique du réalisateur Samuel Douek retranscrit de mille feux. Rendez-vous au printemps pour ne plus toucher terre avec le 3ème album de Kara Marni.

Chroniqué par Marin.

Wassailer – Song for Elsa

Réalisé par David Bertram
Pour son quatrième clip extrait de son premier album, Wassailer décide de nous offrir Song For Elsa, une ballade aussi brute qu’émotionnelle. Sous la direction de David Bertram, nous sommes entraînés à la suite d’une figure féminine, tout droit sortie d’un rêve, mais qui semble nous échapper de peu. Wassailer a ce don de chanter des chansons des plus délicates, et Song For Elsa est sans doute celle qui nous va le plus droit au cœur.

Chroniqué par Léola.

Select – Gunsmoke

Réalisé par Select et Maylee
Select nous délectait déjà de ses petites vidéos colorées sur Instagram, dans lesquelles il met en scène ses machines et ses créations House. Le clip de Gunsmoke ouvre encore un peu plus la porte de son univers étrange et singulier. Ce titre hypnotique est porté par le son envoûtant des synthés et le chant lumineux de la trompette (c’est le père de Select, jazzman, qui joue). Gunsmoke est conçu comme un court-métrage d’animation, réalisé par Select lui-même et sa compagne Maylee, illustratrice. Les plans monochromes s’enchaînent et se laissent envahir d’écrans et d’images de guerre nucléaire. Ce premier clip intrigue : on attend avec impatience, les prochaines pièces du puzzle…

Chroniqué par Camille D.

Beach Scvm – Turquoise

Réalisé par Paolo Firriolo
Rétrospective avec le trio Beach Scvm qui nous a dévoilé son dernier clip Turquoise le 15 janvier. C’est avec nostalgie que le chanteur (incarné par son père dans le clip) visionne les images de sa jeunesse insouciante et les moments passés entre amis sur la côte. Un titre estival parfait pour passer l’hiver, le tout sur des images en VHS rappelant leurs souvenirs d’été. D’une voix mélancolique, les voyous de la plage déclarent alors « I miss the old sunny days gettin high ». Nous ne pouvons que les remercier de nous ramener là où nous voudrions être.

Chroniqué par Zoé.

Dogs for Friends – King’s Dog

Réalisé par Josic Jégu
Le quatuor indie rock originaire d’Angers, Dogs for Friends, met en images le titre King’s Dog, issu de son premier EP I’ll Pet U 4ever, sorti en novembre dernier. Réalisé par Josic Jégu, le clip, dont l’esthétique est très cinématographique, met en scène trois personnages évoluant dans un univers inquiétant et mystérieux. Leurs chemins s’entrecroisent, à plusieurs reprises, dans des lieux différents et finissent par se rejoindre dans un hôtel où la tension est à son paroxysme. Le dénouement sera inattendu et sanglant.

Chroniqué par Anoussa.

Alban Claudin – It’s a long way to happiness

Réalisé par Maxine Charden
Alban Claudin dévoile le clip de It’s a long way to happiness, second extrait de son premier album piano, prévu le 26 février prochain. À travers la course effrénée d’un homme dans les rues de Paris, Alban Claudin et le réalisateur Maxime Charden ont voulu illustrer que la quête du bonheur (et de la liberté) – peu importe dans quoi elle réside – est semée d’embûches et que la ténacité est plus que nécessaire pour tenter de l’atteindre. En plus de la portée philosophique, le message se veut également politique en soulignant l’importance de l’accès à l’Art et la nécessité de retrouver le contact entre l’artiste et son public.

Chroniqué par Anoussa.

Yoa – Appartement

Co-réalisé par Yoanna Bolzli et Florence Logan
Yoa dévoile son premier clip dans son Appartement (enfin celui de ses parents). C’est dans un décor intimiste que la chanteuse d’une douceur déconcertante nous invite et nous confie ses secrets et ses ambitions. Le tout sous le regard de ses parents. Sur la production subtile et épurée de Tomasi, la chanteuse se dévoile sur des images lo-fi et DIY de son téléphone, et c’est d’un ton rêveur et assumé que Yoa raconte sa mélancolie.

Chroniqué par Zoé.

Justin Nozuka  & Mahalia – No One But You

Réalisé par Julia Hendrickson
Justin Nozuka signe son retour avec le morceau No One But You en featuring avec la chanteuse britannique Mahalia. Le chanteur canadien dévoile un clip plein de douceur qui nous plonge dans l’intimité d’un couple qui s’enlace, rit et s’embrasse. Des moments simples illustrant parfaitement les paroles du morceau « When I’m with you I feel different like I can just be honest ». Une chanson autobiographique qui retrace les moments d’allégresse du début d’une relation et cette sensation d’être compris au premier abord par l’être aimé.

Chroniqué par Amélie.

Benny Sings – Nobody’s Fault

Réalisé par Eliot Chassagne
Le chanteur et musicien néerlandais Tim van Berkestijn aka Benny Sings évoque sa rupture amoureuse dans son clip Nobody’s fault. À première vue, le morceau semble innocent et entraînant grâce aux synthés aux influences 80’s, mais en tendant l’oreille les paroles sont sans équivoque « It’s time to sing your song So I’m letting you go ». L’artiste se montre dans un état de spleen. Le métronome tient une place importante dans ce clip comme pour symboliser la musique qui parvient à le sortir la tête de l’eau. Benny Sings s’abandonne dans une danse libératrice.

Chroniqué par Amélie.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet