fbpx
En cours de lecture
« Le Perchoir Volume 2 » : Dans les coulisses de la création de l’album de l’été

« Le Perchoir Volume 2 » : Dans les coulisses de la création de l’album de l’été

Après une fermeture prolongée de plusieurs mois, Le Perchoir a marqué le coup pour la réouverture de ses toits avec un second album invitant 10 artistes de la nouvelle scène pop française. L’occasion de trinquer à l’été.

Quelle serait la bande-son parfaite pour lézarder au soleil, un verre de rosé à la main et la capitale à ses pieds ? C’est la question que se pose Le Perchoir depuis la sortie de sa première compilation en 2016, la bien-nommée Volume 1 Ten Birds, qui cumule pas moins de 10 millions de streams sur les plateformes. Un coup de chaud porté par le single emblématique de Kazy Lambist, On Fire, qui témoigne du flair des oiseaux parisiens.

Le Perchoir ce n’est pas seulement 6 établissements inédits et perchés à la cime de la capitale, mais aussi la vision d’un way of life à la mode rooftop. Pour en définir les contours, l’équipe s’est entourée une seconde fois de la scène pop française avec Le Perchoir Volume 2 dans des registres aussi variés que l’électro pop, le chill wave ou la variété. Mais entre-temps, un autre oiseau est venu jouer les trouble-fêtes : la chauve-souris et sa copine la Covid-19. S’est alors posée la question de la temporalité de la sortie, dans un contexte peu propice à la fiesta, et encore moins à la promotion du plaisir collectif et artistique.

Tout vient à point à qui sait attendre

Il faut déjà savoir que Le Perchoir est accompagné d’un label, Signature Music, pour concevoir la direction artistique de ses albums et dénicher les nouveaux talents. C’est donc tout naturellement vers eux que nous nous sommes tournés – et plus particulièrement Benjamin Chevalier, son directeur et co-fondateur. Son rôle ? Il l’explique mieux que nous : « J’ai à charge de coordonner tout le monde, rassurer tout le monde (rires), satisfaire les demandes du Perchoir, faire en sorte que les contrats soient bien réalisés. C’est le fer de lance de tout le projet : que tout le monde se sente à l’aise, aussi bien le label que les artistes. » Nous, on se sent déjà entre de bonnes mains.

Benjamin n’a pas chômé. Le volume 2 du Perchoir a été enregistré en 2019 et devait initialement sortir en mars 2020. Manque de bol, tout a remis en question par la crise sanitaire : « Ce sont offerts à nous deux options pour la sortie. Soit on plongeait vers l’inconnu avec une industrie du disque complètement à l’arrêt. Soit on faisait une pause, on attendait un petit peu, et on ne sacrifiait pas l’image du Perchoir ni de l’album. Et la crise a duré, duré… On a décidé en concertation avec les artistes et les équipes de viser une sortie en 2021. Dès que l’on a senti une fenêtre de tir, on l’a fait. » Ainsi naquit le 7 juin dernier Le Perchoir Volume 2, petit frère tout aussi ambitieux et éclectique que son aîné de cinq ans.

Les Studios Saint Germain, un écrin créatif installé au 54 Rue de Seine depuis 1963

Des studios Saint Germain aux plateformes de streaming

Spécificité de cette collection musicale taillée pour l’été, tous les titres sont des compositions originales, enregistrées au cours de sessions de 24H dans l’écrin des Studios Saint Germain : « Chaque artiste a créé son titre ‘from scratch’, c’est-à-dire qu’il vient comme il est en studio. Parfois avec rien, parfois avec juste une idée ou une note musicale sur son Iphone. Les artistes déroulent ensuite leur journée en composant un titre de A à Z. » Des conditions à faire rêver n’importe quel artiste : « Pour maximiser les chances d’avoir un beau titre et de proposer un résultat qualitatif, on a un super réalisateur qui s’appelle Stan Neff. Il a notamment travaillé avec Polo & Pan et Charlotte Gainsbourg. » Un luxe nécessaire pour sécuriser la dimension créative du projet.

Mais est-on face à une compilation ou à un album au vu de l’enregistrement des titres ? Là encore, on s’en remet à Benjamin pour éclairer notre lanterne : « C’est une très bonne question, tu es le premier à m’en parler parmi la dizaine de médias que j’ai rencontré (rires). Techniquement, une compilation c’est un album qui rassemble des titres déjà existants. Un album, c’est un support qui propose des titres qui n’ont jamais été commercialisés ni sortis. Dans la mesure où l’on fait des albums avec des titres non-sortis, notre statut officiel c’est ‘album multi-artistes’. » Le message est passé, Le Perchoir Volume 2 assume pleinement son statut d’album avec 10 titres originaux.

Adrien Boissaye, directeur du Perchoir, fonctionne seulement aux coups de cœur

Un line-up éclectique et solaire

Bon, maintenant que l’on commence à bien cerner le processus de création, parlons peu, parlons bien. Quel est le secret pour décrocher son ticket d’or en tant qu’artiste ? La sélection se fait sur plusieurs critères définis au préalable : « Le plus important, c’est qu’ils soient compatibles avec les valeurs du Perchoir. On se demande ensuite s’ils vont bien se prêter à l’exercice du studio. Pour ça, on regarde où ils en sont, ce qu’ils ont composé avant, les instruments qu’ils utilisent… Et enfin, le dernière critère c’est le style musical. On propose de la pop française, de l’électro et parfois un peu de la variété. » Un dernier élément échappe à toutes les règles et il vient d’Adrien Boissaye, directeur du Perchoir, qui fonctionne seulement aux coups de cœur.

La recette fait ses preuves avec nombre d’artistes hauts en couleur, reflétant la diversité de la nouvelle scène française, entre chill, électro-pop et french-pop : Blond, Seth XVI, Theodora, Elisa Erka, Joko, Tiwayo, Songe, Omar Jr feat Samantha Urbani, Escape from Acapulco et Hamani. Nos coups de cœur vont en particulier aux Bonnes Manières de Blond, avec sa ligne de basse relaxante qui magnifie la superbe voix de l’artiste, repéré il y a quelques années avec son duo Bel Plaine. Aussi, la ballade printanière La Roue d’Elisa Erka nous donne envie d’engager un slow avec le soleil. Alors, on le prend ce verre ?

Le Perchoir Volume 2 est disponible sur Spotify.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet