fbpx
En cours de lecture
Clip « Dehors » : Entrée Libre dédie un slow poétique au monde d’avant

Clip « Dehors » : Entrée Libre dédie un slow poétique au monde d’avant

Amis d’enfance et ex-colocataires confinés, Emmanuel Jarrige et Ludovic Bailly d’Entrée Libre présentent un hymne au contact et à l’amour avec Dehors, réalisé par Leïla Macaire.

Mars 2020, quelque part en Bourgogne. Emmanuel Jarrige, Ludovic Bailly et leur bande d’amis sont confinés dans une grande colocation improvisée, profitant des vignes locales et de leurs bienfaits. Les accords lascifs de Dehors naissent alors sur une terrasse orientée plein soleil avant d’affiner la maquette dans leur studio de campagne. Au terme d’une journée seulement, leur hymne poétique sort du four brûlant d’un désir d’évasion et de fête. L’actualité sanitaire aura beau dicter son rythme, Entrée Libre y répond par la belle mesure de l’insouciance.

Avec Dehors, Entrée Libre revisite avec simplicité le concept du slow avec une touche moderne, inspiré par l’élégance perchée de Flavien Berger, la débrouille géniale de Mac DeMarco et l’énergie de LCD Soundsystem. Le thème universel de l’amour naissant est revisité avec des paroles délicates en français, filant l’idée d’un sentiment contagieux qui donne la fièvre, en clin d’œil malicieux à la rumeur lointaine de la crise de la Covid-19. Le groupe, qui avait fait ses premiers pas avec le single L’air du temps en avril 2020, prend son envol au grand air en écho à leurs premières jams dans des parcs parisiens, où ils reprenaient Paul McCartney à la guitare.

« Le fait d’être indépendants et de pouvoir tout enregistrer nous-mêmes rend l’exercice hyper simple et agréable. On se retrouve le matin, autour d’un café, on se fait écouter nos maquettes, les nouveaux sons qu’on a découverts. » Ludovic Bailly, moitié d’Entrée Libre

Une déclaration d’amour à la fête

Réalisé par Leïla Macaire, le clip emboîte le pas d’un homme esseulé coiffé d’une boule à facettes, qui comprend son véritable pouvoir quand il s’illumine au détour d’une rue. Cette métaphore poétique est un hommage direct aux communions festives du monde d’avant. Emmanuel, moitié d’Entrée Libre, explique : « On a cherché une entité représentative, comme un symbole du message de la chanson : cette fête esseulée, sans partenaire, qui finit par rassembler les gens envers et contre tout. » Comme le retour à la fête tendre et émouvant de la fin du clip, on espère pouvoir partager rapidement ce slow à plusieurs, sur les dancings de Paris et de Bourgogne.

Le single annonce la sortie du premier EP d’Entrée Libre à la fin de l’année 2021.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet