fbpx
En cours de lecture
Pourquoi le dernier clip d’Eddy de Pretto est une prouesse technologique ?

Pourquoi le dernier clip d’Eddy de Pretto est une prouesse technologique ?

Marin Woisard

Intitulé Désolé Caroline, le nouveau clip d’Eddy de Pretto a été tourné virtuellement dans des montagnes enneigées grâce à la technologie XR.

Eddy de Pretto est-il allé tourner son nouveau clip au sommet du Mont-Blanc ? C’est la question que tout le monde s’est posé face à la live session de Désolé Caroline. L’artiste chante la fin d’une relation amicale devenue ambiguë au milieu d’une tempête de neige dont le réalisme force le respect. Car oui, tout a été réalisé en studio.

Situé à la Plaine Saint-Denis, le studio Pure View XR est le pionnier d’un nouveau mode de production. Le plateau de tournage est capable de générer des décors en réalité virtuelle, en temps réel et sans post-production. Cette petite révolution permet à Eddy de Pretto de se projeter en direct sur des pics enneigés, quand un simple fond vert aurait nécessité des semaines de traitement en post-production… À laquelle s’ajoute la possibilité de modéliser un décor sur des kilomètres, incluant l’artiste dans la dimension virtuelle de son choix et de l’échelle souhaitée. Un bon point pour l’immersion.

Le décor virtuel de Désolé Caroline est créé en temps réel au cours de la performance d’Eddy de Pretto © Konbini Originals

The Mandalorian et Katy Perry ont déjà adopté la XR

Comme pour tout projet révolutionnaire, le principe de base repose sur une idée simple : ajouter de la réalité augmentée dans une captation classique. Dans les faits, cela nécessite un savoir-faire technologique d’excellence pour combiner la diffusion vidéo, l’exploitation d’images 3D et les capteurs de mouvements installés sur les caméras. Les décors sont modélisés en haute définition pour tout type de projets, que ce soit un comédien jouant dans une série, un présentateur animant un journal télévisé ou un chanteur interprétant un titre en live (toi même tu sais). Les décors n’ont plus besoin d’être créés physiquement, ce qui entraîne une baisse significative des coûts de production.

Cette immersion ultraréaliste fait déjà fureur à Los Angeles grâce au pionnier américain XR Studio. Le tournage de The Mandalorian a eu recours au procédé en grande partie, quitte à ne plus tourner en extérieur où les éléments naturels sont moins maîtrisables. Autre création marquante, c’est la live session de Katy Perry sur American Idol le 17 mai 2020 qui a ouvert une nouvelle porte insoupçonnée pour l’interactivité entre monde réel et éléments 3D. En plein boom, le marché de la XR pesait déjà 18,5 milliards en 2019, mais il devrait atteindre les 1000 milliards d’ici 2030 selon une étude du cabinet P&S Intelligence. De quoi donner des idées d’investissement à long terme.

Voir aussi

En France, Eddy de Pretto est précurseur de l’utilisation de la XR avec sa performance live de Désolé Caroline. Espérons que cela porte chance à son second album intitulé À Tous les Bâtards qui sortira le 26 mars prochain.

Sources : L’ADN / Konbini

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet