fbpx
En cours de lecture
Nos 5 coups de cœur du week-end : Gaspard Augé, Bon Entendeur, Blowsom…

Nos 5 coups de cœur du week-end : Gaspard Augé, Bon Entendeur, Blowsom…

Pour s’élancer vers l’été en ce dernier week-end du mois de juin, on lâche prise avec l’électro cinématographique de Gaspard Augé, les odes à l’amour et à la fête de Bon Entendeur, on prend la route avec la pop-rock référencée de Blowsom, on vogue en poésie avec Nicolas Ly, et on plonge au beau milieu des couleurs et des sensations avec LÜNE. L’été s’annonce ensoleillé, festif, et bien sûr, musical…

Gaspard Augé – Escapades

Le morceau préféré de Marin : « Belladone »

Échappé en solo de Justice, Gaspard Augé signe un disque maximaliste avec Escapades, délesté de toutes paroles, engorgé de puissance brute. En un mot : baroque. Les nombreuses années d’expérience engrangées au sein du célèbre duo se ressentent avec une vigueur créative, si libre de ne plus tergiverser avec son double Xavier de Rosnay, tout en reprenant les codes inhérents à l’électro-rock qu’il a participé à populariser. Fustigeant la dictature du cool dans la pop mainstream – notamment en interview, le barbu génial renoue avec l’ambition cinématographique des productions instrumentales, et se revendique de l’influence du maître italien Alessandro Alessandroni. Les Escapades de Gaspard ouvrent un embranchement parallèle frénétique, racé et nostalgique… Avant de reprendre prochainement la route principale pour un 4ème album avec Justice.

Chroniqué par Marin.

Bon Entendeur – Minuit

Le morceau préféré de Anaïs : « Motel Show »

Après un premier album Aller-Retour sorti en 2019, les trois potes de Bon Entendeur, emmenés par Arnaud Bonnet, reviennent avec un deuxième album : Minuit. Les 16 titres de l’album sont découpés en deux phases. C’est d’abord une phase jour qui résonne dans nos oreilles et qui s’inscrit dans la continuité du premier album, puis passé minuit, vient une phase nuit en rupture, plus festive aux accents disco, électro et house. Avec ce deuxième album, Bon Entendeur nous propose une musique dansante invitant au lâcher prise et à l’amour dans tous ses états ! On fait tantôt l’amour dans les volubilis, tantôt comme à 16 ans… L’album est aussi marqué par de belles collaborations : Marie-Paule Belle, MC Solaar, Jane Birkin, ou encore Françoise Hardy. Avec Bon Entendeur, l’été sera bien le temps de l’amour et de la fête.

Chroniqué par Anaïs.

Blowsom – 1901 Part. 1

Le morceau préféré de Marin : « Love Air »

Avec son premier EP propulsé en indépendant, le chanteur parisien Blowsom clôt un cycle entamé avec Belle en septembre 2020. En dix mois, l’artiste a égrainé les singles en variant les couleurs musicales, de la ballade mélancolique de Midnight7 aux tribulations vitaminées de Slow It Down, sans oublier les désillusions amoureuses de Am I Gonna Get You ?. L’artiste, héraut d’une pop-rock vintage, confirme qu’il a de l’or au bout des doigts et un petit soleil dans la voix. La sortie de sa collection bigarrée colle parfaitement avec l’heure des départs pour le grand bleu, direction l’innocence des amourettes de vacances et du réconfort en bord de piscine. On aimerait glisser la cassette de ses chroniques enlevées dans notre autoradio. À défaut, ce sera un smartphone câblé sur Spotify et les années 2020.

Chroniqué par Marin.

Nicolas Ly – Rue de la Folie

Le morceau préféré de Léola « Sans Crier Gare »

C’est un auteur, compositeur, interprète qui mélange la chanson française à la pop, pour créer quelque-chose d’unique. Il manie les mots et les ambiances de la plus simple des manières, et chante avec son âme. Nicolas Ly, poète pop de notre époque vient de sortir son tout premier EP, Rue de la Folie, et c’est presque fou qu’il soit aussi bien. Six chansons qui font hommage à sa rue préférée, six chansons qui sont chantées corps et âme, six chansons à écouter en boucle. Nicolas Ly crée dans ce premier disque sa propre pop, mélancolique et festive (et on adore).

Chroniqué par Léola

LÜNE – Chambre aux Étoiles

Le morceau préféré d’Eva : « Mounette »

Est-ce que tu as entendu parler de la synesthésie ? C’est un phénomène neurologique qui permet à certaines personnes d’associer des lettres à des couleurs, ou des sons à des formes. Après nous avoir préparé psychologiquement au voyage avec ses quelques singles aux noms lünaires (Sous la Nuit, Minimonde, Bleu), LÜNE nous emmène dans son univers synesthète avec son troisième EP joliment baptisé Chambre aux Étoiles. Les six chansons qui le compose deviennent une expérience sensorielle à part entière, et nous transporte vers un espace lointain où couleurs, sensations, émotions, formes et sons sont intimement liés. Les notes de guitare folk, mêlées à des vocalises pop et à des beats très électro, deviennent des sonorités parfaites pour accompagner une balade solitaire dans la capitale.

Chroniqué par Eva.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet