fbpx
En cours de lecture
Nos 4 coups de cœur du week-end : Cracki Records, Charlotte Cardin, Since Charles…

Nos 4 coups de cœur du week-end : Cracki Records, Charlotte Cardin, Since Charles…

Que faut-il écouter ce week-end ? On fait le tour des immanquables pour passer un samedi sur son transat, seul ou accompagné, un Caïpi’ à la main ou un barbeuc’ dans l’assiette : la compilation festive des 10 ans de Cracki Records, l’avènement d’une star avec Charlotte Cardin, l’œuvre spatiale de Secret Of Elements et la machine intemporelle de Since Charles.

Mémoires d’Eléphant #3 (Compilation)

Le morceau préféré de Marin : Antonin Appaix & Juan Wauters – « Rigatoni »

Cracki Records souffle ses 10 bougies avec la compilation somme Mémoires d’Eléphant #3, où se croisent les valeurs sûres du label et les proches de la galaxie éléphantesque. L’occasion de faire le point en plusieurs tubes indés qui ont marqué l’histoire de la maison parisienne, de la langueur synthétique de I’m That Guy d’Agar Agar, aux effluves sensuelles de I Still Care de Saint DX et la ballade naïve Grand Gobi d’Antonin Appaix. C’est aussi le prétexte d’ouvrir les frontières et décloisonner les écoles avec plusieurs invités de prestige, parmi lesquels Juan Wauters, Chassol, David Numwami, Myd, Voiski ou encore Myth Syzer. Synthèse éclectique et enlevée de dix ans de fêtes et d’amitiés, Mémoires d’Eléphant joue la carte des souvenirs en se projetant dans le futur.

Chroniqué par Marin.

Charlotte Cardin – Phoenix

Le morceau préféré de Léola : « Je Quitte » 

En 2017, Charlotte Cardin sortait un EP de huit titres, Main Girl, qui invitait l’auditeur à la découvrir dans toute sa splendeur. Quatre ans plus tard, la chanteuse québécoise est de retour avec un tout premier album aux multiples influences, Phoenix. Charlotte Cardin est peut-être une future grande star de la musique et ces treize titres le prouvent. Artistiquement parlant, l’artiste est capable de faire de tout : des chansons en anglais comme en français, des mélodies douces et lisses comme d’autres plus pop voire hip-hop. Après les quarante-cinq minutes d’écoute, on se rend compte que Phoenix est un disque où sont chantés mille sentiments à interpréter à sa façon. Chacun peut se retrouver à 100% dans cet album. Vous cherchiez une Artiste avec un grand A ?

Chroniqué par Léola.

Secret of Elements – Chronos

Le morceau préféré de Marin : « Memento »

Vendredi à 11h49, Thomas Pesquet décollait du centre Kennedy pour une mission historique à bord de la station spatiale internationale. Quasiment en simultané, Secret of Elements orchestrait l’envol de Chronos pour nous reconnecter à son tour à la grandeur du mouvement, de l’intangible et de la science. Johann Pätzold, de son vrai nom d’explorateur, offre une œuvre titanesque ornée des couleurs de la maison InFiné, où il élève le néoclassique vers de nouvelles destinations inexplorées, dans un fuselage mi-organique mi-électronique. Si l’aboutissement laisse rêveur, il faut imaginer Johann en geek chaotique penché dans son studio au milieu de câbles, avant de créer son propre orchestre de musiciens issus de sa ville de Rostock, pour enregistrer l’album en une seule journée. Arrimage réussi.

Chroniqué par Marin.

Since Charles – Sans Raison

Le morceau préféré de Luis : « 23H24 » 

Vivant, cosmique et mémorable, l’EP Sans Raison de Since Charles joue avec des humeurs, des effets sonores et des mélodies dont on pense qu’elles viendraient tout droit d’une machine intemporelle. Le jeune artiste français convint en jouant avec des éléments de new wave et de pop synthétique. Since Charles parvient à nous raconter une histoire grâce à une bande sonore se superposant à une autre et à des textes allant à l’essentiel. A travers son EP, il parle de son environnement « en tant que jeune blanc cis issu de la classe moyenne, de ma génération, de nos relations ».

Chroniqué par Luis.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet