fbpx
Now Reading
Tohu Bohu, le quintet qui va mettre un joyeux bordel

Tohu Bohu, le quintet qui va mettre un joyeux bordel

Tu avais entendu parler de Moi Je ? On ne parle pas du copain ou de la copine un peu nombriliste un jeudi soir en terrasse de bar, mais bien du groupe. Depuis la sortie de leur single That’s Why We Came en juin 2019, ils se nomment Tohu Bohu. Un joyeux bordel.

Pour toi, l’aficionado d’Arty Magazine, Moi Je avait notamment joué au Nuba en 2016. Depuis, ils ne sont plus 4 mais 5. Et ils ont aussi inversé quelques lettres. Pour leur nouveau groupe Tohu Bohu – composé de Babil au chant, Antoine à la guitare, Simon à la basse, Antoine à la batterie et Loïc à la production et au clavier – le quintet s’est affranchi de son univers disco funky pour nous offrir un condensé savoureux de pop et de rock.

Comme un « vrai » groupe de rock, c’est en live que tout se joue – avec l’arrivée du batteur notamment. Fini les paroles en français, aussi. Mais le chanteur, Babil, garde sa voix rock au charme envoûtant.

Le groupe a fait appel à un bon copain, Benjamin Navaron, pour soigner son clip tourné en Super 8, It

En attendant son second EP pour décembre, le groupe tease son retour avec ce single tout chaud et prêt à être dégusté. Comme toute bonne chose, il faut lui ajouter une pincée de patience et une allure appétissante. Alors le groupe a fait appel à un bon copain, Benjamin Navaron, pour soigner son clip en Super 8, It, sorti le 24 juin. Le résultat ? Un mélange du meilleur de toutes les décennies, des 60’s aux 80’s, pour un clip savoureusement psychédélique.

En attendant, son premier EP portant le nom du groupe est toujours à savourer dans les meilleures crèmeries. Un bordel à suivre de près, donc.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Scroll To Top