fbpx
En cours de lecture
Alfie Templeman s’entoure de tournesols et de concombres pour « Forever Isn’t Long Enough »

Alfie Templeman s’entoure de tournesols et de concombres pour « Forever Isn’t Long Enough »

La jeune star de la pop indépendante britannique infuse son groove avec l’entraînant Forever Isn’t Long Enough.

Un visage de jeune premier, une cote dans le vent et une énergie digne de Gallagher : la musique d’Alfie Templeman ne devrait pas tarder à traverser la Manche. No stress, le garçon a toute la vie devant lui à seulement 17 ans. Son addictif Forever Isn’t Long Enough témoigne pourtant d’une maîtrise digne d’un vétéran de la scène anglaise.

La recette sautillante de son interprète se résume à : une mélodie optimiste, des riffs funky et un beat disco. Cerise sur le gâteau, Alfie évoque le sujet intrinsèquement complexe de la nature brève de la vie, revenant avec sagesse sur de bons vieux souvenirs, après qu’il ait été diagnostiqué de maladie pulmonaire l’année dernière. Autant de maturité à 17 ans, vraiment ? Les dés sont pipés.

Carpe diem de 17 à 77 ans

Le titre, conçu comme une ode au carpe diem par son auteur, étend son message avec la réalisation communicative de Thomas Davis : « J’ai toujours voulu faire une vidéo colorée. Thomas et son équipe ont fait un excellent travail en transmettant l’idée de s’amuser quel que soit l’âge ! » Que tu aies 17 ou 77 ans, on ne saurait que trop te conseiller l’EP feel-good d’Alfie, Happiness In Liquid Form, prolongation du voyage en six morceaux disco-pop.

Avec plus de 160 rotations radio sur BBC Radio 1, son adoubement par la reine Annie Mac, et des écoutes mensuelles frisant le million sur Spotify, la bonne humeur réussit à Alfie Templeman.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet