fbpx
En cours de lecture
EXCLU : « Brothers » de thems, l’hymne d’une fraternité inaltérable

EXCLU : « Brothers » de thems, l’hymne d’une fraternité inaltérable

Petit prodige des machines, thems fait le jour sur son nouveau single, Brothers, annonciateur d’un EP du même nom qui risque de marquer nos nuits.

Aux amateurs d’électronica élégante, taillée dans un jais de pierre noire, le précédent EP de thems est le parfait compromis à ceux-là mêmes qui pourraient hésiter entre danser et rêver. Son nom : Nuits, tout simplement. Cet appel du pied aux noctambules portait début 2021 au paroxysme le travail du producteur, Félix Muhlenbach de son état civil, et voit sa digne succession être annoncée aujourd’hui, le bien-nommé Brothers.

Cœur à cœur dans l’adversité

Plus qu’un single, Brothers est donc le titre fraternel d’un EP à paraître le 3 décembre, pour tenir face au froid en se serrant dans les bras. Avec son sens mélodique appuyé par un indéniable savoir-faire technique, le producteur dévoile l’opposé lumineux de Nuits avec ce single chaleureux et entraînant, digne des meilleures productions de Thylacine et de Kiasmos. La structure et sa montée inexorable, portées par l’énergie organique de ce que pourrait être une amitié effervescente, est contrebalancée par des moments de suspension plus contemplatifs.

Fidèle à sa réputation d’esthète, héritée de ses études d’art, thems a fait appel au réalisateur Jeremy Morlot pour illustrer le clip de Brothers, qui porte à l’écran une histoire touchante entre deux frères, interprétés par Olivier Lagarde et Romain Lagarde. Entre des drifts en merco sur un terrain vague, une glace choco-amande partagée dans un parc, et une partie de ballon rond au pied des immeubles, le réalisateur raconte avec tendresse et émotion le parcours de deux braqueurs.

Fidèle compagnon de thems, le réalisateur Jérémy Morlot enchaîne par ailleurs les shootings en numérique et à l’argentique
Marin : Salut Félix ! Peux-tu me décrire ce qui t’entoure, ce que tu fais au moment où tu me réponds ?

Thems : Je suis actuellement dans mon home studio, qui n’est autre qu’une bonne moitié de mon salon, Paris oblige ! Je suis entouré de mes synthés car je suis en pleine préparation de mon live à la Laiterie de Strasbourg avec Rone.

M. : Tu as sorti le 8 janvier dernier ton EP Nuits. Que s’est-il passé pour toi depuis ?

T. : Depuis Nuits, il s’est passé beaucoup de choses ! J’ai remixé des titres de Difracto et Lydsten, j’ai eu des collaborations, notamment avec mon ami Olivier Lagarde qui est chanteur d’opéra, j’ai écrit une musique dans le cadre d’un projet vidéo avec des danseurs… Globalement j’ai pas mal composé, surtout pour de futures sorties.

M. : Ton single Brothers porte quant le récit puissant d’une fraternité, de quoi était-il l’envie ?

T. : Brothers est une histoire totalement fictive, à l’image d’un film, qui m’est venue assez naturellement en composant. Dans mes musiques, j’aime raconter des récits de vie, mettre en scène des relations entre individus. Ce qui me plaît, c’est ce qui se tisse entre les personnes. Quoi de plus puissant et inspirant que la complicité entre deux frères ?

M. : Le clip est une réalisation de Jérémy Morlot, est-ce que vous vous connaissiez avant ? Comment cette collaboration est née ?

T. : On travaille avec Jérémy depuis le début de thems, et même avant quand on était en études d’art. L’identité visuelle de mon projet découle directement de notre collaboration et surtout de notre complémentarité.

M. : Il y a également les frères Olivier et Romain Lagarde qui tiennent les deux rôles principaux…

T. : Olivier est un ami très proche avec qui j’ai fait de la musique pendant de nombreuses années dans un groupe. Ça faisait longtemps que je voulais lui écrire un rôle sur-mesure dans un de mes clips ! Romain s’est joint assez naturellement au projet et avec enthousiasme. Personne n’aurait pu mieux jouer le rôle du frère d’Olivier mieux que lui, leur histoire commune et leur complicité ont vraiment donné son sens au clip.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet