fbpx
En cours de lecture
S’en sortir sans sortir #46 : Alter Real, sous la dictature de l’enfantriarcat

S’en sortir sans sortir #46 : Alter Real, sous la dictature de l’enfantriarcat

📷 Noémie Le Calvez

Xavier Laporte aka Alter Real est un talent de l’espace comme on en compte peu. Mais c’est bien les pieds sur Terre qu’il est confiné dans sa résidence familiale en Bretagne. Après avoir sorti son EP Blue Comet il y a moins d’une semaine, on le retrouve en compagnie de ses turbulentes têtes blondes. Et c’est terriblement drôle.

Marin : Hello Xavier. À quoi ressemble ton confinement ?

Xavier : Je suis confiné à la maison en bord de mer en Bretagne à quatre en famille, donc il y a de la place, je n’ai pas à me plaindre. J’alterne entre studio, temps avec les enfants, bricolage… Je ne m’ennuie pas, mais j’ai beaucoup moins de temps pour la musique.

M. Comment se passe ton quotidien en famille ?

X. Je vis confiné sous la dictature de l’enfantriarcat qui impose une organisation martiale avec un réveil à 7h30 : « Tu savais que l’otarie courait aussi vite qu’un homme ? Papaa, tu savais que les tortues luth pouvaient descendre à 1300 mètres de profondeur ? Tu connais la différence entre une chouette et un hibou ? ». J’apprends à peu près 20 trucs sur les animaux tous les jours. Ensuite, si je suis motivé, je fais les 5 tibétains (des étirements de yoga).

M. T’arrives à trouver du temps pour composer ?

X. Je compose de manière très décousue en ce moment, je ne finalise pas beaucoup, je suis contraint de travailler quasiment tout le temps au casque, donc pas vraiment de possibilités de me pencher sur le mixage. Ensuite, je prends le relai à 10h : jeux, école à la maison… Puis 20 minutes de méditation après déjeuner pour ne pas buter toutes les peluches qui se mettent sur mon chemin, 2 heures de studio, et c’est reparti, école à la maison, Fred et Jamy prennent un peu le relai, jardinage, promenades… Et une fois tout le monde couché, quand j’ai encore la force, je retourne dans mon studio, sinon matage de séries pour bien flinguer mon sommeil, ou lecture. Et un peu de poésie tout de même avec le journal de confinement de Pierre-Emmanuel Barré avant d’aller au lit… À ce propos, j’ai demandé l’asile politique au Voituristan.

M. Qu’est-ce que tu feras en premier une fois dehors ?

X. Je vais certainement expérimenter une nouvelle forme de confinement en louant un immeuble pour pouvoir rassembler tous les potes, 10 par appartement, de manière à ce que tout le monde puissent venir, je remplacerai l’eau qui coule dans les tuyaux par de la Coreff, interdiction de parler d’animaux, Fred et Jamy ne seront pas invités.

M. Quel film tu nous conseilles en attendant la coloc’ du futur ?

X. I Feel Good de Gustave Kervern et Benoît Delépine (deux génies !). J’aime bien cette opposition entre deux visions du monde, celui du personnage de Yolande Moreau qui tourne au ralenti au rythme de l’entraide et de la solidarité, et celui du personnage de Jean Dujardin en quête de réussite à l’américaine. Un des meilleurs rôles de Dujardin à mon avis (avec Le Daim, un petit chef d’œuvre également). Absurde dans la forme, poétique et engagé dans le fond, je kiffe.

Filez voir fissa I Feel Good sur Canal VOD.
M. Quel album trouve t-on dans ta besace ?

X. Certainement un album intemporel qui a déjà traversé les époques et les différentes crises : le White Album des Beatles, c’était un de mes premiers vinyles, et je l’écoute toujours avec autant de plaisir, les titres n’ont pas pris une ride depuis 1968. C’est tellement difficile de faire un bon titre, et encore plus de réussir à faire un titre qui dure dans le temps, alors un album… Et puis j’aime bien les vinyles, ça me force à écouter les albums en entier.

Si vous n’avez pas le vinyle, Deezer est là pour vous servir.
M. Quelle série nous réserves-tu après avoir mis la barre si haute ?

X. Kidding de Dave Holstein avec Jim Carrey est un petit chef d’œuvre. Jim Carrey incarne le présentateur star d’un show de marionnettes pour enfants. Le personnage est hyper touchant, vraiment complexe, plein d’humanité. On aimerait à la sortie de cette crise vivre dans ce monde de marionnettes avec Mr Pickles (Jim Carrey) comme président.

Regardez Kidding sur Canal VOD.
M. Quelle est ta dernière recommandation avant de se quitter ?

X. Path to Everest, un docu sur Kílian Jornet, une sorte d’extraterrestre avec des capacités respiratoires hors du commun, qui à 25 ans a accompli tous ses rêves, et a remporté tous les trails les plus difficiles au monde. Dans ce docu’, on le suit dans sa préparation pour l’ascension de l’Everest sans assistance respiratoire. Maintenant je pense à Kílian Jornet quand je fais mon footing de 30 minutes. Je termine par une montée, et je me dis « Pense à Kílian » : rien à faire, j’ai quand même l’impression que je vais crever à la moitié de la côte.

Regardez Path To Everest sur Amazon Prime.
Retrouvez Alter Real sur Instagram et Facebook.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet