fbpx
En cours de lecture
La petite douceur WTF du lundi matin : « Racuna » de Maraskino

La petite douceur WTF du lundi matin : « Racuna » de Maraskino

Le trio électro-pop Maraskino nous vient tout droit d’Autriche avec leur univers WTF. Leur album Happy End sorti en juin dernier se revendique du mouvement « Contemporary Porn Pop » qui n’appartient qu’à eux.

Le talent des autrichiens ne nous était pas étranger avec l’électro-swing de Parov Stelar, mais on leur découvre celui de nous mettre de bonne humeur avec Maraskino. Le trio composé de Melody Maraskino (alias Julian Hruza), Roy Happy à la guitare (Bernhard Hammer) et Kartello Skarlatti à la batterie (Christoph Sztrakati) nous fait danser, suscite le désir… Et peut parfois déconcerter.

Avec une voix parlée très reconnaissable, des jeux de mots en allemand et une signature pop entraînante, les garçons se sont construits leurs personnages glamour et divertissant sans perdre en profondeur. Leur mouvement ? Le « Contemporary Porn Pop » qui n’appartient qu’à eux.

La banlieue autrichienne white-trash

Leur nouveau clip Racuna revisite l’imagerie de Barbie et Ken. Ici, on oublie les idéaux de beauté à se pâmer. Place à la chanteuse Mascha avec son fard à paupières bleu et son imprimé léopard au bord d’une piscine. À ses côtés, Melody Maraskino arbore une coupe mulet du plus bel effet et une chemise ouverte à tous les vents.

Le duo impayable parle de ce qu’il aimerait avoir : l’oseille. Le terme « racuna » est d’ailleurs dérivé du mot croate « račun » signifiant compte bancaire, comme si Barbie et Ken se retrouvaient fauchés dans une banlieue autrichienne white-trash avec des cornets de frites pour se consoler. Leur électro-pop contagieuse risque de rapidement colmater leurs poches trouées.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet