fbpx
En cours de lecture
MaMA Festival : nos 7 coups de coeur

MaMA Festival : nos 7 coups de coeur

Rendez-vous majeur de la scène musicale indé, le MaMA Festival a de nouveau fait vibrer le 18ème arrondissement parisien les mercredi 12, jeudi 13 et vendredi 14 octobre dernier avec une programmation de 160 artistes. Un vrai marathon.

C’est en arpentant Pigalle et Montmartre que nous avons laissé certains artistes nous toucher en plein coeur et dont nous sommes prêtes à parier sur leur future carrière prolifique. Voici notre sélection.

JOHNNY JANE
La mélancolie nonchalante

Notre mercredi soir au MaMA a été enchanté par la prestation d’un Johnny Jane transpirant d’une mélancolie arrogante dans une Boule Noire survoltée. Sur des mélodies entraînantes de pop poétique, l’artiste fraîchement signé chez Columbia nous ferait presque oublier qu’il chante ses désillusions et ses déboires sentimentaux… On en redemande.

ROMANE SANTARELLI
Une douce claque électronique

Le vendredi soir, on s’est pris une douce claque électronique à La Machine du Moulin Rouge avec Romane Santarelli. Elle nous a emporté au gré de ses notes. Un show plein d’une grâce hypnotisante que l’on retrouve sur son dernier projet Cosmo Safari, livré l’été dernier.

LAZULI
L’ambiance la plus caliente du festival

La musique de Lazuli est multiple et surprenante. Tantôt pop, tantôt rap, on ne résiste pas non plus aux sonorités latino et reggaeton de cette artiste qui nous a définitivement fait bouger au MaMA. Des danseuses viennent même compléter le set de l’artiste, et le charme Lazuli ne fait qu’opérer de plus belle sur des productions de King Doudou de plus en plus intenses, à mesure que l’artiste nous ordonne de casser notre dos. Alerte talent.

EUGÉNIE
Des fêlures et du charisme

Elle est l’un de nos gros coups de cœur de cette édition 2022. Il va falloir retenir son nom très rapidement si tu ne veux pas manquer les débuts du futur de la pop. Assister à un concert d’Eugénie, c’est pénétrer dans un univers hypnotisant aux fêlures émouvantes. Tout nous touche chez l’artiste, de son grain de voix qui sait autant monter dans les aiguës que retenir un joli son grave à sa présence scénique charismatique. Tu ne pourras pas dire qu’on ne t’a pas prévenu.

KALIKA
Le bubblegum prêt à exploser

Le futur de la pop ne se fera pas non plus sans Kalika. En même temps, comment pourrait-on passer à côté de cette pop trash et de ces mots tranchants, engagés et crus qui font tant de bien ? C’est avec Latcho Drom, son premier EP, sorti en mars 2022, que nous avons découvert cette jeune artiste de 23 ans qui n’est pas passée inaperçue dans le paysage musical français, d’autant qu’elle a un look bien à elle. L’ancienne de la Nouvelle Star a déjà parcouru un bon bout de chemin et nous savons déjà qu’il sera encore long.

C’EST KARMA
La gourmandise de l’éclectisme

Tu en prendras bien un morceau ? C’est avec son titre Gâteau que C’est Karma commence son show ce jeudi après-midi au Cabaret Madame Arthur. On est tout de suite électrisés par les sonorités agressives et une voix capable de nous transporter vers une douce transe. C’est Karma nous séduit par un registre éclectique à travers lequel on sent que la jeune artiste suisse se cherche encore. Et on aime qu’elle ne se soit pas encore trouvée, ce qui laisse la possibilité d’être surpris de titre en titre par son génie créatif.

TUKAN
Du jazz à l’électro

Ce qui nous frappe instantanément chez Tukan, c’est la joie de vivre, la bonne humeur et le dynamisme des quatre musiciens bruxellois qui composent le groupe. De leur musique électronique, parfois minimaliste, aux sonorités jazz, il en ressort un groove entêtant qui nous donne envie de danser jusqu’au bout de la nuit. Vivement que Tukan repasse à Paris.

© 2022 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet