fbpx
En cours de lecture
8 artistes à ne surtout pas louper au MaMA Festival

8 artistes à ne surtout pas louper au MaMA Festival

La grand messe du MaMA Festival fête son dixième anniversaire du 16 au 18 octobre avec plus de 100 concerts à Pigalle. Derrière les inévitables têtes d’affiche (Lord Esperanza, Imany, Bon Entendeur, Molécule, Yseult…) on te fait découvrir les 8 valeurs montantes à écouter de toute urgence.

JULIEN GRANEL

Le + branché

Première partie d’Angèle sur sa tournée des Zéniths, on raconte que Julien Granel a gagné 1500 followers sur Instagram à chacun des concerts. Véritable fusée de la pop française, son hit Défait a résonné cet été jusque dans les fêtes foraines du bord de mer… Autant te dire que sa consécration auprès du (très) grand public n’a jamais été aussi proche. Cet enfant des Landes de 23 ans, copain comme cochon avec Maxenss, a encore quelques petites surprises à nous dévoiler pour les mois à venir.

Vendredi 18 Octobre de 22h15 à 22h55
À La Machine du Moulin Rouge – La Chaufferie

PRAA

La + inoubliable

Signée sur le label rennais Elephant & Castle, Praa est aussi fascinante de présence que de voix. Épaulée du génial acolyte et producteur Timsters, ses inspirations soul et R&B prennent forme dans une pop suave à déguster à toute heure. Son EP éponyme sorti en avril dernier renouvelle sa signature en augmentant le BPM : dansante avec Won’t Forget ’bout You, scintillante avec Infinite Regress, lascive avec Overcome. Un univers que ne renierait pas la déesse américaine Solange.

Mercredi 16 Octobre de 23h15 à 23h55
Au Magnum Club

Hervé

Le + grand cœur

Sa gueule de jeune premier propulse une gouaille de premier ordre. Les 6 titres de l’EP Mélancolie FC. font danser les mots de nos amours perdus, de nos mélancolies certaines et de nos balades intérieures. Signé sur Initial Artist Services (Angèle, Clara Luciani, Aloïse Sauvage), l’artiste dégage la même intensité de flow qu’un Fauve en solo, moins connu que son grand frère Eddy de Pretto, mais tout aussi haut dans ses interrogations poétiques. Hervé a de la mélancolie à revendre pour nous faire danser.

Mercredi 16 Octobre de 22h30 à 23h00
Au Bus Palladium

Mauvais Œil

Les + orientaux

Pour les amateurs de dépaysement musical, le duo surf-pop aux ambiances orientales était la grande révélation de Rock en Seine. Son premier EP Nuits de de Velours revisite la culture nord-africaine en associant la voix de Sarah – présente sur plusieurs morceaux de La Femme, et les boîtes à rythme d’Alexis. Mauvais Œil est né sous la bonne étoile d’un métissage mi-raï algérien, mi-pop occidentale, dans un ensemble que seul peut produire le métissage.

Jeudi 17 Octobre de 19h45 à 20h30
Au Backstage by the Mill

CORPS

Les + enivrants

Ce n’est pas la première fois que l’on parle de CORPS sur nos colonnes – et loin d’être la dernière. La pop technoïde du duo allie voix monocorde et sombres synthés pour sublimer le chaud de couleurs sombres. Au programme : textes sensuels, collages lubriques et montées progressives. Après l’EP À CORPS sorti en juin dernier, le live du mystérieux tandem risque de nous faire tourner la tête dans une partie de jambes en fête. On attend de l’électro explicite pour parler à nos cœurs.

Jeudi 17 Octobre de 22h50 à 23h30
Au Carmen

Antoine Pesle

Le + romantique

Issu de la scène lilloise avec son collectif Alpage (Marklion, You Man, Prieur De La Marne…), le chanteur a été adoubé par Juliette Armanet dont il a réalisé et arrangé le premier album Petite Amie. Son album à lui, Hi-Fi Romance, est une bombe raffinée dont la sortie est annoncée pour le 4 octobre. Connu pour ses collaborations récurrentes avec l’artiste contemporaine Dominique Gilliot, Antoine Pesle sera cette fois en formation complète sur la scène du MaMA. Pour mieux patienter, on te donne rendez-vous au début du mois pour son interview sur Arty Magazine.

Mercredi 16 Octobre de 23h30 à 00h15
Au Cuba Café

La Chica

Le + latino-arty

Franco-vénézuélienne, La Chica joue de ses références denses et métissées pour élaborer un univers touchant à la croisée des océans. Sorti au début de l’année, son album Cambio est une merveille dont on ne se lasse toujours pas. Sophie Fustec de son vrai nom chérit le multiculturalisme à travers des textes engagés, évoquant les troubles socio-économiques de l’Amérique latine autant que l’amour destructeur dans une balade féministe. Que faut-il ajouter ? Fonce l’écouter vendredi.

Vendredi 18 Octobre de 23h50 à 00h30
Au Backstage by the Mill

Dampa

Les + énervés

Grands gagnants du Prix Société Ricard Live Music, les Dampa nous ont marqués d’un show puissant à la Gaîté Lyrique en 2019. Leur électro-dark dopé à la trap tient en deux présences magnétiques : Angéline au chant, Victor aux synthés. Une première partie pour Vitalic et une synchronisation pour Yves Saint-Laurent ont achevé de les placer au sommet de la vague. On prend les paris : ce sera l’une des plus grosses baffes du MaMA.

Vendredi 18 Octobre de 22h50 à 23h30
Au Carmen
MaMA Festival
Du 16 au 18 octobre 2019 à Pigalle
+ de 10 salles participants (La Cigale, la Machine du Moulin Rouge, le Bus Palladium…)
+ de 100 concerts d’artistes (Yseult, Lord Esperanza, Imany, Bon Entendeur, Molecule…)
Programmation complète |
Billetterie

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet