fbpx
En cours de lecture
Nos 3 coups de cœur du week-end : Fils Cara, Gloria et Bernice

Nos 3 coups de cœur du week-end : Fils Cara, Gloria et Bernice

Rédaction

Pour cette petite semaine de sorties, on retrouve la facette acoustique de l’auteur et interprète Fils Cara, les ambiances sixties du groupe lyonnais Gloria et le jazz expérimental de l’ensemble torontois Bernice. De quoi avoir sa dose hebdomadaire même en période de disette.

Fils Cara – Fictions Acoustique (EP)

Le morceau préféré de Zoé : « Concorde »

Fils Cara dévoile une nouvelle facette de ses Fictions, le tout en acoustique. Si nous avions été séduits tout au long de l’année par ses live sessions à l’esthétique intimiste, cette réédition confirme le talent brut du jeune artiste. Ses compositions, portées par son frère Francis au piano, confirment la synergie, le charme et l’élégance du duo. Nul besoin de plus pour nous immerger dans un univers d’une incomparable douceur, Fils Cara nous offre sa mélancolie bien ficelée dans cette nouvelle édition acoustique.

Chroniqué par Zoé.

Gloria – Sabbat Matters (LP)

Le morceau préféré d’Anoussa : « Miss Tambourine »

Grâce à Gloria, on opère un voyage dans le temps, et plus précisément au cœur des années 1970. Le sextet à 3 chanteuses, originaire de Lyon, livre un second album Sabbat Matters qui prône l’amour de son prochain, par tous les moyens. L’ambiance résolument psychédélique, digne du festival de Woodstock, distille une grosse envie de fête et de rassemblement. À la recherche du paradis perdu des sixties, Gloria passe du folk au garage accompagnées d’harmonies vocales enivrantes et nous fait voyager au cœur d’une époque mystique furieusement libre et décomplexée où la culture hippie était à son apogée.

Chroniqué par Anoussa.

Bernice – Eau de Bonjourno (LP)

Le morceau préféré de Marin : « Lone Swan »

Encensé par Pitchfork et le New-York Times, le groupe torontois Bernice lève le voile sur son troisième album Eau de Bonjourno. L’ensemble, mené à la baguette par la chanteuse et compositrice Robin Dann, collabore pour la première fois avec le producteur Shahzad Ismaily, multi-instrumentiste acclamé pour ses collaborations diverses avec Laurie Anderson, Lou Reed, Elvis Costello ou encore Iggy Pop. C’est surtout le passif des membres du groupe dans le jazz qui apparaît à travers les marques rythmiques et instrumentales des morceaux, du solo de saxo de Groove Elevation à la structure libre et euphorisante de It’s Me Robin. Au fur et à mesure que les pistes déroulent et que l’album s’étoffe, le tempo s’emballe et les sonorités pop se font de plus en plus présentes. Savoureux et surprenant, Eau de Bonjourno est un disque qui prend son temps.

Chroniqué par Marin.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet