fbpx
En cours de lecture
Home Ciné #03 : « Jules et Jim », la vie et son tourbillon d’amitié amoureuse

Home Ciné #03 : « Jules et Jim », la vie et son tourbillon d’amitié amoureuse

Amélie Delamotte

Pendant toute la durée du (re)confinement, Arty te propose ses Home Ciné, un lieu convivial où nos rédacteurs et journalistes présenteront leurs films préférés. Ceux qu’ils ont vu à 6 ans, ceux qu’ils ont découvert suite à leur première rupture amoureuse, ceux qu’ils dévorent avec un paquet de chips chaque dimanche soir depuis dix ans… Bref, tous ces films de leur vie qu’ils souhaiteraient te faire découvrir, là, maintenant.

Aujourd’hui, Amélie nous présente Jules et Jim, de François Truffaut, 1961.

Truffaut adaptera pour le grand écran un autre roman de Roché, « Les Deux Anglaises et le Continent » (1971)

Retour vers le futur : naissance, ascension et retombée d’une belle amitié teintée par la Grande Guerre et autres complications…

Amour, amitié, à deux, à trois…

À travers l’histoire d’une amitié plus forte que les liens du sang, François Truffaut nous emmène subtilement naviguer en eaux troubles. Il nous attire en premier lieu avec un duo fort, celui de Jules et Jim, un Allemand (Oskar Werner), un Français (Henri Serre), deux intellectuels inséparables qui vivent la poésie du Paris de l’avant-guerre 14-18. À ce charmant binôme vient s’ajouter la belle Catherine (Jeanne Moreau), le bateau commence à tanguer, mais il reste à flots ! Une amitié poétique et respectueuse se noue entre les deux hommes et cette femme énigmatique, tantôt frivole, tantôt androgyne, perpétuellement décomplexée.

« C’est vrai que l’on peut aimer deux personnes en même temps, pour des raisons différentes, convergentes, complémentaires, parallèles. L’un peut être le reflet de l’autre et mettre en valeur l’autre. » Jeanne Moreau

Paysage de guerre et traumatisme historique

La nature des relations évolue, les sentiments se complexifient quand soudain, on y est, au large en pleine tempête : la guerre éclate, la guerre absolue, la guerre épouvantable. On approche alors un degré de lecture supplémentaire, comme expliqué plus haut, Jules est allemand et Jim français, tu l’auras compris, ils sont contraints de se battre dans des camps opposés : la peur de tuer sans le savoir son frère de cœur, l’impossibilité d’échanger, de communiquer et bien sûr le désespoir et la douleur qu’engendre la Première Guerre mondiale. Et puis la paix est rétablie, mais personne n’en est sorti indemne. Unions, naissance, traumas, retraite, retrouvailles, folie…

Ce film, basé sur le livre éponyme de Henri-Pierre Roché (1953), est une œuvre complexe et complète qui envisage la période à laquelle elle s’établit à travers le prisme des sentiments et désirs humain avec beaucoup de poésie et de philosophie.

JULES ET JIM
De François Truffaut
Avec Jeanne Moreau, Oskar Werner, Henri Serre
Actuellement disponible sur Netflix et LaCinetek.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet